Inauguration et visite pédagogique de l'École de la 2e chance

Article – Publié le

Le 7 octobre 2013, l’École de la 2e chance a été officiellement inaugurée en présence de la ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Mady Delvaux-Stehres, du ministre des Finances, Luc Frieden, et de nombreux acteurs et partenaires de l’Éducation nationale.

L'École de la 2e chance (E2C) s'adresse aux jeunes de 16 à 24 ans qui, pour des raisons d'échec scolaire ou de mauvais choix d'orientation, ont décroché de l'école ou ne trouvent pas de place d'apprentissage. Elle vise à développer les compétences générales, pratiques et sociales nécessaires qui permettront à ces jeunes de (ré)intégrer les classes traditionnelles de l'enseignement secondaire ou secondaire technique, l'apprentissage ou le marché de l'emploi.

Après une phase pilote de mars 2011 à juillet 2012 sur l’ancien site du Lycée technique Mathias Adam à Pétange, l’E2C est installée à Luxembourg-Hollerich depuis septembre 2012. La capacité d’accueil et l’offre scolaire de l’E2C ont été progressivement étendues: en 2013-2014, elle accueille 200 apprenants, encadrés par 40 enseignants, sept éducateurs et un psychologue. Suite à cette évolution, l’annexe du bâtiment principal, jusqu’à présent inoccupée, a été aménagée et mise en service à la rentrée 2013-2014.

"Il est essentiel de donner une deuxième chance aux jeunes qui n’ont pas eu la possibilité ou la motivation d’obtenir une qualification. L’État luxembourgeois se doit de mettre en place les infrastructures et l’équipement nécessaires pour créer une offre adaptée à ce besoin" a souligné le ministre Luc Frieden, qui a également exprimé son admiration pour les apprenants qui ont le courage de se réengager dans un parcours scolaire, malgré leurs échecs antérieurs.

Mady Delvaux-Stehres s’est réjouie du bilan très positif que l’E2C affiche deux ans et demi après son démarrage: "81% des apprenants ont réussi à acquérir un niveau scolaire supérieur à leur parcours antérieur, c’est un taux de réussite formidable pour des jeunes qui ont vécu une rupture scolaire". La ministre a félicité et remercié tous les acteurs impliqués pour leur travail au quotidien et leur engagement.

Mady Delvaux-Stehres a également annoncé un projet de loi qui qui adaptera le fonctionnement de l’E2C à la lumière des deux premières années d’expérience. Il prévoit de porter de 24 à 30 ans la limite d’âge pour s’inscrire à l’E2C, et de prolonger la durée de séjour maximale, qui pourra excéder deux ans. Enfin, à partir de janvier 2014, parallèlement à l’offre existante, un nouveau dispositif d’apprentissage personnalisé pour adultes (sans limite d’âge) sera offert dans le cadre des cours de formation des adultes à l’E2C.

Après une présentation de l’offre scolaire et du concept pédagogique par le directeur de l’E2C, Carlo Welfring, les invités ont pu se faire une image concrète du travail des apprenants, lors d’une visite pédagogique des classes de 3e G, DAP électricien, 10e professions de santé, et 9e de base.