Nouveau gouvernement : Cérémonie de passation des pouvoirs

Article – Publié le

Après la distribution des portefeuilles ministériels et l’assermentation des membres du nouveau gouvernement par S.A.R. le Grand-Duc, les premières cérémonies de passation des pouvoirs se sont déroulées le 4 décembre 2013.

La première passation de pouvoirs a eu lieu au ministère de la Famille et de l’Intégration entre Marc Spautz et Corinne Cahen.

Ensuite, les fonctions ministérielles de l’Intérieur sont passées des mains de Jean-Marie Halsdorf à Dan Kersch.

La passation de pouvoirs entre Mars di Bartolomeo et Lydia Mutsch est intervenue lors d’une cérémonie au ministère de la santé.

Une autre passation de pouvoirs entre Françoise Hetto-Gaasch et Étienne Schneider (avec Francine Closener comme secrétaire d’État) est intervenue au ministère des Classes moyennes et du Tourisme.

La responsabilité ministérielle de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle qui avait été confiée durant la législature précédente à Mady Delvaux-Stehres, est passée sous la tutelle de Claude Meisch, nommé ministre de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse (avec André Bauler en tant que secrétaire d’État).

Ensuite, le ministère des Finances, jusqu’alors placé sous la tutelle de Luc Frieden a été confié officiellement à Pierre Gramegna.

Cette passation de pouvoir était suivie par celle entre Jean-Marie Halsdorf et Corinne Cahen au ministère de la Grande Région.

En fin de journée, les fonctions ministérielles de la Direction de la Défense sont passées de Jean-Marie Halsdorf à Étienne Schneider.

Les cérémonies de passation des pouvoirs se sont poursuivies tout au long de la journée du 5 décembre 2013.

Durant la matinée du 5 décembre 2013, le Service des médias et des communications dirigé par Luc Frieden est passé officiellement sous la responsabilité du nouveau ministre des Communications et des Médias, Xavier Bettel.

A l’issue d’une cérémonie officielle, les compétences ministérielles du Développement durable et des Infrastructures, sous tutelle de Claude Wiseler et Marco Schank, sont passées dans les mains de François Bausch et de Carole Dieschbourg, avec Camille Gira en tant que secrétaire d’État.

Les compétences ministérielles de la Justice, placées sous la tutelle d’Octavie Modert, ont été confiées à Felix Braz, nommé ministre de la Justice.

La Direction de la Coopération et de l’Action humanitaire est passée des mains de Marc Spautz à Romain Schneider.

Le portefeuille du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sous la responsabilité Martine Hansen a été officiellement confié à Claude Meisch, avec André Bauler comme secrétaire d’État.

La passation de pouvoirs entre Jean-Claude Juncker et son successeur Xavier Bettel à la tête du ministère d’État est intervenue lors d’une cérémonie à l’Hôtel de Bourgogne.

La responsabilité ministérielle de la Fonction publique et de la Réforme administrative, qui avait été confiée à Octavie Modert durant la législature précédente, est passée à Dan Kersch.

Dans l’après-midi Fernand Etgen a repris la responsabilité des relations avec le parlement et le service centrale de législation en tant que successeur de Marc Spautz.

La passation de pouvoirs entre Octavie Modert et Maggy Nagel est intervenue au ministère de la Culture.

Le 6 décembre 2013 interviendront les passations de pouvoir entre Marco Schank et Maggy Nagel (ministère du Logement), Romain Schneider et Fernand Etgen (ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural) et Mars di Bartolomeo et Romain Schneider (ministère de la Sécurité sociale).