Ouverture officielle de la Journée de la Mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité

Article – Publié le

Le but de la Journée est de mettre les jeunes en garde contre les dangers de l’intolérance, de la haine raciale et de l’ignorance. Elle contribue ainsi à les rendre conscients de leurs responsabilités dans un monde de plus en plus complexe et à les éduquer au respect des droits de l’homme.

L’ouverture de la Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité a été célébrée le 29 janvier 2014 au Lycée Michel-Rodange, en présence du Premier ministre, Xavier Bettel, de la ministre de la Culture, Maggy Nagel,du Secrétaire d’État à l’Éducation nationale, à l’Enfance et à la Jeunesse, André Bauler, de nombreux invités du monde politique, éducatif et associatif ainsi que d’élèves des classes de 4e/3e et de 10e/11ede différents lycées.

La Journée de la mémoire 2014 était la 8e journée organisée par le ministère de l’Éducation nationale; elle s’adressait aux enseignants et élèves de l’enseignement secondaire et secondaire technique.

La Journée 2014 était placée sous le thème "Sport, sportifs et Jeux olympiques dans l’Europe en guerre (1936-1948)". Les activités étaient organisées en étroite coopération avec le Mémorial de la Shoah de Paris. Elles portent sur trois volets:

  • une formation continue pour enseignants (28 janvier 2014), dirigée par Paul Dietschy, professeur à l'Université de Franche-Comté ;
  • le travail avec les élèves des classes de 4e/3e et de 10e/11e de l’enseignement secondaire et secondaire technique (29 janvier 2014) ;
  • une exposition de 22 panneaux installée dans le hall du Lycée Michel-Rodange.

Le but de la Journée est de mettre les jeunes en garde contre les dangers de l’intolérance, de la haine raciale et de l’ignorance. Elle contribue ainsi à les rendre conscients de leurs responsabilités dans un monde de plus en plus complexe et à les éduquer au respect des droits de l’homme.