Carole Dieschbourg au sujet de la qualité de l'air et de l'eau au Luxembourg

"La qualité de l'air sous pression en centre-ville"

Interview – Publié le

Seulement 7% de nos eaux sont en bon état. Nous produisons notre propre eau et si on veut qu'elle soit de bonne qualité, il faut protéger les sources. Une carte des zones à protéger est en train d'être finalisée et sera dévoilée dans les prochains mois.

 L'essentiel: La gestion de l'eau est revenue dans les attributions de votre ministère. Quels chantiers sont en cours?

Carole Dieschbourg: Seulement 7% de nos eaux sont en bon état. Nous produisons notre propre eau et si on veut qu'elle soit de bonne qualité, il faut protéger les sources. Une carte des zones à protéger est en train d'être finalisée et sera dévoilée dans les prochains mois. Nous sommes conscients qu'il faut le faire avec les agriculteurs. En les conseillant correctement, on peut concilier agriculture et protection des ressources.

L'essentiel: Aboutir à un prix unique de l'eau reste-t-il une priorité?

Carole Dieschbourg: Toutes les communes n'ont pas encore délibéré sur le sujet, mais nous nous sommes prononcés pour une harmonisation du prix de l'eau, à 7 euros par m3 , au maximum.

L'essentiel: Pouvez-vous nous donner les grandes lignes du rapport sur la qualité de l’air que vous proposez aujourd'hui?

Carole Dieschbourg: La qualité de l'air est sous pression dans les centres-villes où se concentre le plus la circulation, et l'on dépasse régulièrement les valeurs limites. C'est flagrant à Luxembourg-Ville, où le tram va aider. Mais on le voit aussi dans des communes comme Remich ou Wasserbillig, en raison du tourisme à la pompe. Nous allons constituer un groupe interministériel, qui traitera de ce sujet, des aspects de santé, des transports ou des émissions de CO2, etc.

L'essentiel: Les aides pour des habitats plus verts vont-elles évoluer?

Carole Dieschbourg: On va surtout essayer de simplifier et d’accélérer les procédures, car il y a des retards de versement des primes. Il y a un manque de personnes pour traiter les dossiers et on doit y remédier. Il faut aider les personnes qui veulent investir dans les énergies renouvelables ou dans la construction durable.