François Bausch lance une table ronde nationale sur la sécurité routière

Communiqué – Publié le

Dans son introduction, le ministre a précisé que le but de cette table ronde était d’identifier les défis auxquels se heurtent actuellement les efforts d’amélioration de la sécurité routière et, par la suite, de définir les mesures à prendre pour relever ces défis.

Afin de discuter de diverses mesures tant préventives que répressives pour lutter efficacement contre l’insécurité routière avec les différents acteurs concernés, François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, a lancé une table ronde sur la sécurité routière au Luxembourg en date du 27 février 2014.

Dans son introduction, le ministre a précisé que le but de cette table ronde était d’identifier les défis auxquels se heurtent actuellement les efforts d’amélioration de la sécurité routière et, par la suite, de définir les mesures à prendre pour relever ces défis.

Le ministre a proposé un catalogue de 25 mesures servant de base à des discussions entre les différents acteurs présents qui, à leur tour, ont exprimé les réflexions et propositions de leur association respective.

Hormis les projets en cours comme l’aggravement des sanctions et l’installation de radars, quelques-unes des mesures principales proposées étaient:

  • d’assurer la crédibilité / visibilité des limitations de vitesse;
  • d’amplifier l’impact des contrôles de vitesse;
  • d’optimiser le respect des feux rouges;
  • de sécuriser les passages pour piétons, sécuriser les voies cyclables;
  • d’améliorer la connaissance du Code de la route;
  • d’anticiper dans le temps la formation pendant la période de stage;
  • d’approfondir l’analyse des accidents de la route en vue d’une politique cohérente de prévention d’accidents.

François Bausch a qualifié la table ronde comme "très constructive avec un important apport de nouvelles idées". La réunion de suivi dans laquelle sera présentée et validée une synthèse de tous les propos, aura lieu le 19 mai 2014.

Ont assisté à la table ronde:

  • l’ACL;
  • l’ADAL;
  • l’Association des victimes de la route;
  • le Centre de formation pour conducteurs;
  • la FEGARLUX;
  • le ministère de la Justice;
  • le ministère de la Sécurité intérieure;
  • le parquet général;
  • la police grand-ducale;
  • la Sécurité routière asbl;
  • la SNCA / SNCT; 
  • le Statec;
  • le Syvicol.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures (Département des transports)