Participation de l’armée luxembourgeoise à la FINUL (Force intérimaire des Nations unies au Liban)

Communiqué – Publié le

Le 27 février 2014, un sous-officier (adjudant Jérôme Murdocco) et un soldat-volontaire (1ersoldat-chef Alain Klein) sont rentrés au pays après quatre mois de séjour au sein de la FINUL au Liban. L’armée luxembourgeoise est actuellement également présente au Kosovo (KFOR), en Afghanistan (ISAF), en République démocratique du Congo (EUSEC RDC) et au Mali (EUTM Mali).

Le 27 février 2014, un sous-officier (adjudant Jérôme Murdocco) et un soldat-volontaire (1er soldat-chef Alain Klein) sont rentrés au pays après quatre mois de séjour au sein de la FINUL au Liban.

Après la crise d’août 2006 et après adoption de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, une force internationale d’environ 15.000 soldats a été déployée au Sud-Liban pour garantir le cessez-le-feu, le retrait des forces armées israéliennes et des groupes armés ainsi que pour permettre aux autorités libanaises d’exercer leur souveraineté sur la zone en question.

Les militaires luxembourgeois sont intégrés dans le détachement belge déployé  à At Tiri. Cette unité est composée d’un détachement de génie, d’un détachement médical, d’un élément d’appui logistique et d’un élément de commandement.

L’armée luxembourgeoise est actuellement également présente au Kosovo (KFOR), en Afghanistan (ISAF), en République démocratique du Congo (EUSEC RDC) et au Mali (EUTM Mali).

Communiqué par l’état-major de l’armée