Étienne Schneider au Conseil "Justice et affaires intérieures"

Communiqué – Publié le

Lors du débat, le ministre Étienne Schneider s'est dit convaincu qu'une révision du Cepol est devenue nécessaire afin de mettre ses missions en adéquation avec les ambitions de l'UE en termes de formation des services répressifs. Selon le ministre Schneider, cette révision du Cepol doit nécessairement passer par une phase d'analyse approfondie, réfléchie et concertée quant au rôle de l'agence, mais également quant aux moyens humains et financiers à mettre à disposition de l'agence.

En date du 3 mars 2014 à Bruxelles, le Vice-Premier ministre, ministre de la Sécurité intérieure, Étienne Schneider, a participé aux travaux de la première journée du Conseil "Justice et affaires intérieures", consacrée aux questions relatives aux affaires intérieures.

Les ministres des Affaires intérieures ont débuté leurs travaux par un débat d'orientation sur la proposition de règlement relatif à l'Agence européenne pour la coopération et la formation des services répressifs (Europol), ainsi que sur l'avenir de l'agence Cepol (Collège européen de police).

Une révision du Cepol est devenue nécessaire

Lors du débat, le ministre Étienne Schneider s'est dit convaincu qu'une révision du Cepol est devenue nécessaire afin de mettre ses missions en adéquation avec les ambitions de l'UE en termes de formation des services répressifs. Selon le ministre Schneider, cette révision du Cepol doit nécessairement passer par une phase d'analyse approfondie, réfléchie et concertée quant au rôle de l'agence, mais également quant aux moyens humains et financiers à mettre à disposition de l'agence. Enfin, en ce qui concerne l'instrument juridique, le Luxembourg privilégie l'établissement d'une proposition législative séparée, qui amenderait ou remplacerait le règlement actuel de Cepol.

Les ministres ont ensuite entendu un exposé de la Commission sur les principaux aspects de l'évolution future du domaine de la JAI, à la suite du débat mené sur les enseignements tirés de la mise en œuvre du programme de Stockholm (2010-2014). Ce programme définit les orientations stratégiques de la programmation législative et opérationnelle de l'espace de liberté, de sécurité et de justice dans l'UE.

En marge du Conseil JAI, le Vice-Premier ministre, ministre de la Sécurité intérieure, Étienne Schneider, a eu une entrevue bilatérale avec le ministre de l'Intérieur slovène, Gregor Virant.

Communiqué par le ministère de la Sécurité intérieure / Représentation permanente du Luxembourg auprès de l'UE