Carole Dieschbourg et Fernand Etgen présentent le cadastre des biotopes

Article – Publié le

Les biotopes en milieu ouvert en particulier sont extrêmement menacés. Selon le ministre de l’Agriculture, se prononçant pour une agriculture plus extensive, les agriculteurs ont un intérêt particulier à préserver leurs propres bases d’existence naturelles.  Aussi, le cadastre de même que le guide ont-ils été élaborés en collaboration étroite entre les ministères de l’Environnement et de l’Agriculture. Dans un souci de transparence,  ils constituent un outil facile au service du public.

Le 17 mars 2014, Carole Dieschbourg, ministre de l’Environnement, et Fernand Etgen, ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des Consommateurs, ont  présenté, dans le cadre d’une conférence de presse, le cadastre des biotopes des milieux ouverts.

Le cadastre des biotopes constitue une cartographie en zone verte des biotopes rares et menacés visés par l’article 17 de la loi modifiée du 19 janvier 2004 concernant la protection de la nature et des ressources naturelles. Le guide d’orientation et de bonne pratique, qui vient également d’être mis à disposition du public, donne, quant à lui, des recommandations pour une gestion garantissant le maintien des biotopes. D’autre part, il énumère les actions à éviter dans le même souci de préservation des biotopes.

Les biotopes en milieu ouvert extrêmement menacés

En effet, les biotopes en milieu ouvert en particulier sont extrêmement menacés. Selon le ministre de l’Agriculture, se prononçant pour une agriculture plus extensive, les agriculteurs ont un intérêt particulier à préserver leurs propres bases d’existence naturelles.  Aussi, le cadastre de même que le guide ont-ils été élaborés en collaboration étroite entre les ministères de l’Environnement et de l’Agriculture. Dans un souci de transparence,  ils constituent un outil facile au service du public.

La ministre de l’Environnement souligne, quant à elle, que la protection de la nature n’induit pas le renoncement à l’utilisation de ses ressources si cette utilisation s’inscrit dans le cadre d’une gestion durable. Dans ce sens, la protection de la nature et l’utilisation de ses ressources revêtent le même degré d’importance. La ministre de l’Environnement souligne d’autre part que toutes les mesures de protection de la nature par les agriculteurs continueront à être subventionnées dans le cadre des aides en faveur de la biodiversité.

La ministre de l’Environnement et le ministre de l’Agriculture espèrent que le cadastre des biotopes et son guide se révèleront être une aide précieuse au service de l’agriculture aussi bien que de la protection de l’environnement.