Déplacement de Jean Asselborn en Israël et en Palestine (21.03.-25.03.2014)

Communiqué – Publié le

Le ministre Asselborn se rendra tout d’abord à Ramallah afin d’y être reçu par le Président de l’Autorité Palestine, Mahmoud Abbas. Il y rencontrera également le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Rami Hamdallah, ainsi que le Vice-Premier ministre, Ziad Abu Amr, et le ministre des Affaires étrangères, Riyad Al-Malki. Le ministre Asselborn se déplacera également à Gaza pour une rencontre avec des responsables de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), tout comme avec des représentants du secteur commercial.

Le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, se rendra au Proche-Orient du 21 au 25 mars 2014.

Le ministre Asselborn se rendra tout d’abord à Ramallah afin d’y être reçu par le Président de l’Autorité Palestine, Mahmoud Abbas. Il y rencontrera également le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Rami Hamdallah, ainsi que le Vice-Premier ministre, Ziad Abu Amr, et le ministre des Affaires étrangères, Riyad Al-Malki. Le ministre Asselborn se déplacera également à Gaza pour une rencontre avec des responsables de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), tout comme avec des représentants du secteur commercial.

Le ministre Asselborn se rendra ensuite à Jérusalem, où il sera reçu en audience par le Président de l’Etat d’Israël, Shimon Peres, avant d’avoir des entretiens avec  la ministre de la Justice et négociateur en chef israélien, Tzipi Livni, et le Vice-ministre des Affaires étrangères, Zeev Elkin.

Au cours de son déplacement au Proche-Orient, le ministre Asselborn qui se rendra à l’Université de Bir Zeit à Ramallah, ainsi qu’au Centre interdisciplinaire Herzliya de Tel-Aviv, aura l’occasion de rencontrer bon nombre de représentants d’organisations non-gouvernementales, du monde académique et de la société civile.

Les discussions du ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn avec les autorités israéliennes et palestiniennes, permettront, outre les relations bilatérales, d’avoir des échanges de vues sur les derniers développements du processus de paix au Proche-Orient et d’aborder les grands dossiers de l’actualité régionale.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes