Carole Dieschbourg et Lydia Mutsch s’adressent au ministre français de l’Écologie, Philippe Martin, au sujet du Centre nucléaire de Cattenom

Communiqué – Publié le

Les ministres de l’Environnement et de la Santé déplorent le désistement du représentant de l’autorité de sûreté nucléaire au sommet de la Grande Région. Elles rappellent et confirment la position du gouvernement luxembourgeois précédent à ce que la licence d’exploitation du Centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) de Cattenom ne soit pas prolongée et à ce que son démantèlement soit programmé.

Suite au sommet Énergie de la Grande Région du 17 mars dernier, auquel avait participé le secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures Camille Gira, la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg, et la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, ont adressé une lettre commune au ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Philippe Martin.

Les ministres de l’Environnement et de la Santé y déplorent le désistement du représentant de l’autorité de sûreté nucléaire au sommet de la Grande Région. Elles rappellent et confirment la position du gouvernement luxembourgeois précédent à ce que la licence d’exploitation du Centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) de Cattenom ne soit pas prolongée et à ce que son démantèlement soit programmé.

Carole Dieschbourg et Lydia Mutsch insistent sur la proximité immédiate du CNPE de Cattenom de la frontière franco-luxembourgeoise et des conséquences existentielles pour l’État luxembourgeois que pourrait entraîner un accident grave sur le site du Centre nucléaire de Cattenom.

Afin de progresser en cette matière, elles proposent une rencontre bilatérale au ministre français de l’Écologie.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures / Département de l’environnement et le ministère de la Santé