Visite de travail de Milo Djukanovic, Premier ministre du Monténégro, au Luxembourg

"Les deux pays ont un grand potentiel d’échange économique"

Article – Publié le

Xavier Bettel et Milo Djukanovic ont fait savoir qu’ils demanderont leur chambre de commerce et leurs associations bancaires respectives de coopérer plus étroitement, afin d’échanger de bonnes pratiques. "J’espère qu’il s’agit du début d’une coopération plus étroite", a dit le Premier ministre avant d’ajouter que les deux pays ont "un grand potentiel d’échange économique".  De plus, il a félicité le Monténégro des efforts réalisés dans le domaine constitutionnel et juridique en tant que pays candidat à l’adhésion à l’Union européenne. 

Le 24 mars 2014, le Premier ministre du Monténégro, Milo Djukanovic, a effectué une visite de travail au Luxembourg. Il a été accueilli par le Premier ministre, Xavier Bettel, pour une entrevue à l’Hôtel de Bourgogne à laquelle a également participé le ministre de la Famille et de l'Intégration, Corinne Cahen.

Les discussions ont porté sur l’actualité européenne et internationale , ainsi que sur la situation actuelle au Monténégro. Lors d’une conférence de presse, Xavier Bettel et Milo Djukanovic ont souligné les excellentes relations entre leurs deux pays. "Avec plus de 4.000 personnes, la communauté monténégrine constitue la plus grande communauté de citoyens hors de l’Union européenne au Luxembourg. C’est une communauté qui a fait un très grand effort d’intégration. Pour les élections municipales en 2011, 25% des Monténégrins au Luxembourg se sont inscrits sur les listes électorales", a dit Xavier Bettel.

Échange de bonnes pratique dans le domaine bancaire et financier

"Le Premier ministre Djukanovic nous a fait savoir combien la coopération avec le Luxembourg a aidé son pays, depuis 2000, d’arriver là où il en est maintenant", a-t-il souligné. Les deux homologues ont fait savoir qu’ils demanderont leur chambre de commerce et leurs associations bancaires respectives de coopérer plus étroitement, afin d’échanger de bonnes pratiques. "J’espère qu’il s’agit du début d’une coopération plus étroite", a dit le Premier ministre avant d’ajouter que les deux pays ont "un grand potentiel d’échange économique".  De plus, il a félicité le Monténégro des efforts réalisés dans le domaine constitutionnel et juridique en tant que pays candidat à l’adhésion à l’Union européenne. 

Milo Djukanovic a qualifié le Grand-Duché, pays membre de l’UE et de l’OTAN, comme étant une inspiration pour le Monténégro. De plus, il a remercié Luxembourg pour son soutien depuis l’année 2000 et pour la qualité de vie qu’il  offre aux immigrés monténégrins. Selon lui, des derniers constitueraient un "pont important" pour les relations entre les deux pays. En effet, le Luxembourg aurait contribué à de nombreux projets qui auraient fait baisser la pauvreté au Monténégro et qui auraient consolidé les bases pour un développement durable.

Dans le cadre des négociations en vue d’une adhésion à l’UE, le Monténégro souhaiterait recevoir de la part du Luxembourg une expertise dans différents domaines, notamment le secteur bancaire et financier, a souligné Milo Djukanovic, avant d’ajouter que "certains modèles pourraient être transposés au Monténégro".

20% des demandeurs d'asile au Luxembourg proviennent du Monténégro (début 2014)

De même, il a demandé le soutien du Grand-Duché en ce qui concerne l’aspiration du Monténégro à devenir membre de l’OTAN. Dans ce contexte, Xavier Bettel a fait savoir qu’il souhaiterait d’abord lire le rapport d’analyse quant à la demande d’adhésion de Podgorica.

Un autre sujet à l’ordre du jour était la demande d’asile au Luxembourg de nombreux Monténégrins. En effet, les trois premiers mois de l’année 2014, 20% des demandes d’asile au Grand-Duché provenaient du Monténégro. Vu que le Monténégro est désormais un pays candidat à l’adhésion à l’UE, ses citoyens - qui souhaitent émigrer - ne nécessitent pas une protection internationale, a dit Xavier Bettel. "Dans ce contexte, il est important d’expliquer aux gens que venir au Luxembourg ne signifie pas trouver automatiquement un travail et un logement", a indiqué le Premier ministre. Il a souligné le fait que 99,9% des demandes d’asile faites pour des raisons économiques (ce qui est le cas pour la plupart des demandes provenant du Monténégro) seront refusées. Ainsi, ce serait plus "honnête" et plus "responsable" d’informer les gens que leur chance d’être acceptés en tant que demandeurs d’asile dans une État membre de l’UE pour des raisons économiques est plutôt petite, a expliqué Xavier Bettel.

Par la suite, le Premier ministre du Monténégro a été reçu en audience par S.A.R. le Grand-Duc au palais grand-ducal. De même, Milo Djukanovic a aussi eu l’occasion de s’entretenir avec le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo, ainsi que les membres de la Commission des Affaires étrangères et européennes, de la Défense, de la Coopération et de l’Immigration.