Corinne Cahen consulte la société civile dans le cadre de l’objectif "favoriser l’inclusion sociale en réduisant la pauvreté" de la Stratégie Europe 2020

Communiqué – Publié le

La stratégie Europe 2020 vise à promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive. L’Union européenne a défini cinq objectifs à atteindre à l’horizon 2020, dont l’objectif de "favoriser l’inclusion sociale en réduisant la pauvreté", objectif coordonné par le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région.

Le 24 mars 2014, le ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen, a invité des représentants des syndicats et du patronat, de même que des ONG qui œuvrent en faveur des personnes en situation de pauvreté, pour les consulter dans le cadre de l’objectif "favoriser l’inclusion sociale en réduisant la pauvreté" de la Stratégie Europe 2020.

La stratégie Europe 2020 vise à promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive. L’Union européenne a défini cinq objectifs à atteindre à l’horizon 2020, dont l’objectif de "favoriser l’inclusion sociale en réduisant la pauvreté", objectif coordonné par le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région.

Dans le Plan national de réforme (PNR) luxembourgeois, six mesures figurent sous cet objectif:

  1.  Continuation de la politique de l’offre de structures d’accueil socio-éducatif pour enfants.
  2. Sensibilisation des parents bénéficiaires du dispositif du RMG en vue de l’utilisation du "Chèque-service-accueil".
  3. Augmentation du taux d’activation dans le cadre du RMG.
  4. Promotion de mesures de nature à favoriser la transition des jeunes de la vie scolaire à la vie professionnelle et de nature à les motiver de renouer avec l’école.
  5. Loi sur l’aide sociale.
  6. Stratégie nationale contre le sans-abrisme et l’exclusion liée au logement

Cet objectif , qui va de pair avec les objectifs "emploi" et "éducation", ne vise pas seulement à réduire la pauvreté au Luxembourg, mais aussi à permettre à tous les habitants du pays de participer à la société, de vivre en dignité, de trouver un emploi et d’avoir un revenu qui leur permet de se loger convenablement.

Dans son allocution, le ministre a souligné l’importance de lier la société civile et les partenaires sociaux étroitement au processus et de les écouter afin que la politique d’inclusion et de cohésion sociale réponde encore mieux aux besoins du terrain.  

Elle a notamment évoqué la nouvelle loi concernant le surendettement, qui est entrée en vigueur le 1er février 2014 et la nouvelle loi concernant le RMG, qui a pour objectif, entre autres, d’augmenter  l’activation et la réinsertion professionnelle des bénéficiaires.

Communiqué par le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région