Remise du rapport annuel du Centre pour l'égalité de traitement à Corinne Cahen

Communiqué – Publié le

En 2013, le CET a reçu 96 plaintes de personnes qui s’estimaient victime d’une discrimination. 26 avaient comme motif de discrimination le handicap, 16 la race, 13 le sexe, 4 la religion, 2 l’âge, 1 l’orientation sexuelle et 9 représentaient des cas de discriminations multiples. 50 cas ont pu être résolus, 13 dossiers sont encore en cours. Dans 20 cas, les requérants se sont désistés, dans 13 cas, il n’y avait pas moyen de prouver une quelconque forme de discrimination.

Le 25 mars 2014, le Centre pour l’égalité de traitement (CET) a présenté et remis son rapport annuel 2013 à Corinne Cahen, ministre de la Famille et de l’Intégration.

Créé par la loi du 28 novembre 2006, le CET a pour objet de promouvoir, d’analyser et de surveiller l’égalité de traitement entre toutes les personnes sans discrimination fondée sur la race ou l’origine ethnique, le sexe, l’orientation sexuelle, la religion ou les convictions, le handicap et l’âge.

Une fois par an, le CET adresse au gouvernement et à la Chambre des députés un rapport général sur ses activités.

En 2013, le CET a reçu 96 plaintes de personnes qui s’estimaient victime d’une discrimination. 26 avaient comme motif de discrimination le handicap, 16 la race, 13 le sexe, 4 la religion, 2 l’âge, 1 l’orientation sexuelle et 9 représentaient des cas de discriminations multiples.

50 cas ont pu être résolus, 13 dossiers sont encore en cours. Dans 20 cas, les requérants se sont désistés, dans 13 cas, il n’y avait pas moyen de prouver une quelconque forme de discrimination.

Le CET a en outre analysé l’ensemble des offres d’emploi parus en 2013 et en a recensé  172 qui ne respectaient pas l’égalité de traitement.

Le CET a finalement réalisé plusieurs activités d’information, de formation et de sensibilisation au cours de l’année.

En 2014, le CET entend renforcer la sensibilisation du grand public, notamment par des séances de formation / information dans les lycées et une série soirées de sensibilisation intitulée "Histoires de vie" et basée sur des témoignages.

Après la présentation du rapport annuel, le ministre et les représentants du CET ont notamment discuté le projet de création d’une Maison des droits de l’Homme et un éventuel rattachement du CET à la Chambre des députés.

Le ministre a remercié le Centre pour l’égalité de traitement, qui est un partenaire primaire et complémentaire pour lutter contre toute sorte de discrimination et renforcer les droits des personnes concernées.

Elle leur a assuré tout le soutien de son ministère et notamment la mise à disposition des services d’un juriste du ministère en cas de besoin.

Au cours des discussions, elle les a en outre informés sur le fait que le gouvernement est en train de recruter une traductrice en langues des signes, ceci dans le but d’améliorer l’accessibilité des informations de l’Etat aux personnes handicapées.

Communiqué par le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région