François Bausch et Camille Gira ont rencontré Vincent Magnus, bourgmestre de la Ville d’Arlon, au sujet de la mobilité transfrontalière

Communiqué – Publié le

En date du 3 juillet 2014, François Bausch et Camille Gira ont rencontré Vincent Magnus, bourgmestre de la Ville d’Arlon à Stockem.

L’entretien a porté sur deux sujets d’une grande envergure pour le Luxembourg : l’aménagement éventuel d’un Park+Ride sur le terrain des ateliers de la SNCB à Stockem dans le cadre de la stratégie MoDu et une réflexion sur une tarification attractive commune dans le transport public.

En effet, chaque jour, 40.000 frontaliers belges franchissent la frontière vers le Luxembourg, ce qui entraîne des problèmes de mobilité à proximité de la gare de Kleinbettingen où de nombreux navetteurs belges se garent pour prendre le train vers Luxembourg et bénéficier ainsi d’un tarif plus avantageux.

La Ville d’Arlon a envisagé la création d’un P+R

Comme la SNCB (Chemins de fer belges) entamera prochainement la construction d’un nouvel atelier à côté de la gare d’Arlon, le site des ateliers actuels à Stockem sera inoccupé. Saisissant cette opportunité, la Ville d’Arlon a dès lors envisagé la création d’un P+R, dans le cadre d’un vaste projet de reconversion du bâtiment et des terrains actuellement occupés par les ateliers.

D’une superficie de plus de 3 hectares, le bâtiment comporte plusieurs parties, dont une partie est actuellement encore utilisée. Une grande partie du terrain pourrait se prêter à l’aménagement d’un P+R allant jusqu’à 10.000 places. Ce P+R devra impérativement se situer le plus près possible du point d’arrêt des trains, que ce soit celui de Viville ou un nouveau à créer entre Viville et Stockem sur des terrains non bâtis.

Lors de la visite, François Bausch a précisé que "ce projet a toute ma sympathie, on pourrait très bien s’imaginer un projet-pilote de plusieurs centaines de places, sous réserve d’une tarification intéressante commune aux deux pays à partir d’Arlon et de Gouvy à laquelle le Luxembourg pourrait contribuer".

Lors de cette entrevue, il a été retenu que ce projet de P+R sera analysé, à l’instar d’autres projets de P+R se situant dans le périmètre de la frontière Luxembourg – Belgique, dans le cadre du SMOT qui est en cours d’élaboration entre le Luxembourg et la Wallonie afin de s’assurer d’une mobilité efficace et durable entre ces deux régions surtout au vu des enjeux importants en terme de mobilité. Parallèlement fut évoquée l’intention du Luxembourg de chercher une entente avec la SNCB en vue de la mise en place d’une tarification intéressante commune aux deux pays.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures, Département des transports