François Bausch a participé à la réunion informelle des ministres du transport à Milan

Communiqué – Publié le

Le 16 et 17 septembre 2014, le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, a participé à la réunion informelle des ministres du transport qui a eu lieu à Milan sur invitation de la présidence italienne du Conseil de l’Union européenne. Y ont assisté non seulement les ministres en charge des transports de l’Union européenne, mais aussi leurs collègues suisse, norvégien, albanais, monténégrin, macédonien et turc ainsi que les coordinateurs des corridors du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) et plusieurs eurodéputés dont Michael Cramer, le nouveau président de la commission transport au Parlement européen.

Les ministres ont débuté par une session de travail consacrée au développement durable, à la mobilité et à l’inclusion sociale dans les villes après une allocution par le professeur Carlo Ratti du Massachusetts Institute of Technology. Malgré le fait qu’une majorité croissante des citoyens européens vivent dans des centres urbains, la compétence dévolue à l’action de l’Union européenne dans la mobilité urbaine reste limitée. L’échange d’expériences a jusqu’à présent été le seul outil et certains participants ont exposé des exemples concrets comment s’attaquer aux problématiques spécifiques relatives à la mobilité dans le cadre urbain.

Infrastructure européenne des transports

La présidence italienne a organisé la rencontre ministérielle sous la bannière de l’appui possible des investissements dans les infrastructures de transport à la croissance économique de l’Union européenne. Elle traduit ainsi le discours tenu par le gouvernement italien qui tente d’adoucir la politique de l’austérité sur le parquet européen par son blocage des investissements publics. Les ministres ont été invités à se pencher sur les questions relatives à la mise en place des projets constitutifs du réseau transeuropéen de transport. Plusieurs thèmes ont pu être abordés avec au centre la gouvernance et le financement des projets du RTE-T.  Plusieurs pistes pour attirer davantage les investissements privés ou aider tous les Etats membres à accéder aux financements à des conditions raisonnables ont été avancées. La question de l’internalisation des coûts externes (faire payer les usagers pour l’infrastructure sous forme d’une vignette ou d’un péage) a aussi été discutée. La présidence italienne a mis sur la table l’idée de rendre les routes payantes dans l’ensemble de l’Union européenne et d’affecter les fonds ainsi récoltés au maintien et à la rénovation des infrastructures existantes voire même à la construction des projets du réseau européen du transport. Dans ce contexte le ministre allemand des transports, Alexander Dobrindt, a confirmé son projet unilatéral de vignette obligatoire pour les véhicules particuliers en Allemagne.

François Bausch par contre est intervenu en faveur d’une approche harmonisée au niveau européen afin d’éviter des distorsions entre Etats membres. En ce sens, il a appelé à une implication encore plus claire de l’Union européenne dans cette question épineuse.

Contacts bilatéraux

François Bausch a abordé également  certains dossiers bilatéraux (notamment avec  le ministre Dobrindt) et des sujets liés à la préparation de la présidence du Conseil au second semestre 2015 lors duquel il sera appelé à présider les Conseils des ministres consacrés aux transports.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures