Fermeture des agences touristiques à Berlin, Bruxelles et La Haye pour la fin de l’année 2014 et renforcement de l’effectif de l’Office national du tourisme

Communiqué – Publié le

Le ministère de l’Économie dispose depuis de nombreuses années de représentations touristiques à l’étranger, surtout dans les pays dont sont originaires une grande partie de visiteurs et de touristes fréquentant le Luxembourg.

Dans le cadre de la réorganisation des missions et de la redéfinition des priorités de l’Office national du tourisme (ONT), le modèle des représentations touristiques a subi une réévaluation qui a été rendue nécessaire par la recherche d’une meilleure efficience sur un marché global du tourisme en permanente mutation. Désormais, les technologies de l’information et de la communication ainsi qu’un réseau très développé de contacts professionnels permettent la promotion efficace du Luxembourg dans les 3 pays concernés, sans devoir disposer d’une représentation touristique permanente sur place.

Une équipe renforcée au sein de l’ONT

Il y a lieu de relever que les agences touristiques en question ne sont pas des centres d’information et de promotion "pignon sur rue" qui offrent une visibilité à la destination, mais il s’agit de bureaux avec des représentants détachés. De nos jours, les missions qui leurs incombent, comme par exemple l’organisation de voyages de presse, peuvent être réalisées de manière aussi efficace à partir du Luxembourg. Il importe de rappeler que les ambassades, avec lesquelles une bonne collaboration existe, resteront un point de contact direct sur place.

Sur base des réflexions qui précèdent, le gouvernement a décidé de ne pas maintenir les représentations touristiques à Berlin, à Bruxelles et à La Haye au-delà du 31 décembre 2014. Le travail de promotion sur les marchés allemand, belge et néerlandais se fera désormais de façon optimisée à partir du Grand-Duché en recourant à une équipe renforcée au sein de l’ONT.

Ces fermetures n’entraînent pas de licenciements. Tout le personnel concerné s’est vu proposer un nouveau poste au Luxembourg afin de renforcer les effectifs existant de l’ONT, permettant non seulement de maintenir une continuité sur les marchés concernés, mais aussi pour faire face à une demande grandissante d’autres marchés, comme  par exemple l’Asie ou l’Europe de l’Est.

Communiqué par le ministère de l’Économie