Présentation du projet national de télématique dans les transports publics m-live

Article – Publié le

Le 23 septembre, le Verkéiersverbond a présenté son projet national de télématique dans les transports publics mLive, en présence de François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures. François Bausch a souligné qu’il s’attend à un saut quantique dans la qualité des transports publics dans les cinq années à venir. Le projet mLive est un pas de géant dans la bonne direction et permettra notamment de simplifier l’utilisation et de faciliter la planification de l’offre aux exploitants des transports publics. Un meilleur modal split ne pourra être atteint que par une augmentation de l’offre et une amélioration du service. Le projet mLive est donc une clé pour atteindre cet objectif.
Henri Hinterscheid, président du TICE, a accueilli les invités en leur rappelant que le TICE, opérateur desservant la ville d’Esch-sur-Alzette et les communes avoisinantes, a été choisi par le Verkéiersverbond pour y conduire le projet mLive en projet pilote. Esch-sur-Alzette avec ses alentours est désormais la première région où mLiveest opérationnel.

Gilles Dostert, directeur général du Verkéiersverbond a ensuite expliqué en détail ce projet qui, depuis la soumission européenne en 2012, n’a finalement pris que deux ans pour voir le jour.

La mobilitése divisera dorénavant en 4 étapes

La mobilité selon le Verkéiersverbond se divisera dorénavant en 4 étapes. Le client des transports publics aura d’abord, et ceci en partie grâce au projet mLive, la possibilité de s’informer sur toutes ses options de déplacement. A lui de s’informer avant son trajet et de combiner les modes de transport dont il a besoin pour synchroniser sa vie avec sa mobilité. Pour ce faire, il pourra utiliser le site www.mobiliteit.lu, l’application mobile Mobilitéit, ainsi que le Callcenter 2465 2465 du Verkéiersverbond. Ces moyens déjà connus et fortement utilisés par les clients bénéficieront de la plus-value du temps réel dans le courant des mois à venir.

En deuxième lieu, le client devra se munir d’un titre de transport. Il pourra se le procurer en utilisant sa nouvelle carte multifonctionnelle mKaart qu’il peut demander dans les Mobilitéitszentral et les guichets agréés AVL, CFL et TICE. Aussi, des automates de vente ont été placés à des endroits stratégiques et les chauffeurs de bus vendent toujours des tickets. L’application mTicket du Verkéiersverbond permet d’ailleurs au client de transformer son smartphone en billet de transport public. Sous peu, le client pourra acheter son billet dans le guichet en ligne du Verkéiersverbond  mShop.lu.

Sur mShop.lu il pourra enregistrer son mKaart et commander les produits dont il a besoin. Le lendemain matin il va pouvoir charger ses achats sur sa carte en la tenant devant une borne de validation et d’information munie du symbole Pick Up.

Nouveaux valideurs à écrans tactiles

Une fois le billet acheté, il ne lui restera plus qu’à le valider. Pour ce faire, il utilisera les nouveaux valideurs à écrans tactiles qui lui permettent de valider le ou les produits qu’il désirera oblitérer. Ainsi, il est possible de charger 8 produits différents sur son mKaart et de valider par exemple son abonnement mensuel tout en validant un deuxième produit comme un billet de courte distance. Ceci  permettra à une deuxième personne d’accompagner le détenteur du billet.

Finalement, des afficheurs dynamiques qui se trouvent sur différents arrêts permettent au client de s’informer du temps que son bus prendra pour arriver au quai et de consulter tous les départs de bus actuels.