QUALILOG : Renforcer l’employabilité des demandeurs d’emploi: Nouvelle formation dédiée aux métiers de la logistique

Communiqué – Publié le

Afin de promouvoir les métiers dans le secteur de la logistique et des transports au Luxembourg, un nouveau cycle de formation professionnelle continue a été mis en œuvre.  Avec le soutien du ministère de l’Économie, de l’Agence pour le développement de l’emploi (Adem) et du Service de la formation professionnelle du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de Jeunesse, cette formation a pour objectif de faire connaître les métiers et les atouts du secteur, de préparer des demandeurs d’emploi intéressés qui souhaitent développer leurs connaissances et leurs compétences pour rejoindre un secteur en croissance.

Après avoir terminé le premier cycle de formation qui a eu lieu de mai à juillet 2014, l’Agence pour le développement de l’emploi (Adem), le Centre national de formation continue (CNFPC) et le Centre de recherche Public Henri Tudor dressent un bilan positif du nouveau programme de formation. L’ingénierie de formation et le module d'introduction ont été assurés par le CRP Henri Tudor grâce à la participation active des entreprises Arthur Welter, CFL Cargo, CFL Multimodal, DHL Express, LuxairCARGO, Panalpina, RT Log et Transports Jost.

"Renforcer l’employabilité des demandeurs d’emploi"

"C’est la première fois que de telles formations sur mesure étaient organisées dans le domaine de la logistique afin de renforcer l’employabilité des demandeurs d’emploi et ce en totale collaboration avec les entreprises participantes qui ont contribué au programme des cours théorétiques proposés par le CRP Henri Tudor. La collaboration avec l’ADEM qui a présélectionné les candidats au très fort potentiel ainsi qu’avec le CNFPC s’est révélée d’une grande qualité" précise Romain Gaasch, Account Manager Transport & Logistics au sein du CRP Henri Tudor. Actuellement, 70% des candidats ayant participé à cette formation ont été embauchés.

En 2013, 24 800 emplois ont été créés dans le secteur des transports et entreposage au Luxembourg et la dynamique n’est pas prête de s’arrêter dans les années à venir. En effet, grâce à sa connexion avec les marchés internationaux, le Luxembourg peut être considéré comme base opérationnelle pour des activités logistiques.

Le premier cycle de formation QUALILOG a préparé 16 candidats sélectionnés par l’ADEM aux métiers du secteur de la logistique et du transport.

Nuno Ferreira est l’un des 16 candidats sélectionnés pour participer au programme QUALILOG. "Suite à la proposition de Marc Belleville, conseiller employeurs de l’ADEM, je me suis rendu à la séance de présélection organisée par l’ADEM. Le programme m’a aussitôt intéressé parce qu’il correspondait à mes qualifications. En effet, j’ai quelques années d’expérience professionnelle dans le secteur de la logistique. La formation qui s’est tenue au CNFPC nous a apporté de nouvelles connaissances puisque les formations données étaient à la fois théoriques et pratiques. C’est un secteur dans lequel nous souhaitons tous travailler, car il est en plein développement ici au Luxembourg". Pour son collègue Tom Michely qui n’avait jusque-là pas d’expérience dans ce domaine, "ce que nous apprenons au CNFPC est très utile pour notre futur; je pense notamment au permis du chariot élévateur que nous avons passé. Je recommanderais à toute personne s’intéressant à ce secteur de poursuivre une telle formation."

Après la formation, place à la pratique

Après les deux mois de formation au CNFPC, Nuno Ferreira a débuté son stage chez Panalpina, société de logistique et de transports internationaux, le 21 juillet. «Ce stage nous permet de reprendre un contact direct avec le travail. QUALILOG nous a permis de nous former globalement au métier de la logistique. «Grâce à ce stage chez Panalpina, les candidats apprennent les processus qu’il faut spécifiquement connaître en tant que magasinier.», explique Ihssam Haiba, warehouse supervisor de Panalpina. En effet, il faut être capable de gérer le contrôle des marchandises de leur arrivée au moment où elles sont prêtes pour le transport. Un magasinier chez Panalpina est également appelé à charger et décharger les avions, c’est la raison pour laquelle il a besoin de certaines connaissances techniques relatives aux avions. Certaines marchandises requièrent également des qualifications très spécifiques, comme la connaissance des médicaments par exemple.

Pour Claude Olinger, directeur des ressources humaines, et Philippe Pelletier, HR Training Manager chez LuxairGroup, "d'un point de vue technique, leur formation, au demeurant complète, leur permet de se présenter avec un éventail de compétences "prêtes" à l'emploi. Pour ce qui concerne plus spécifiquement nos activités, les besoins complémentaires en formation sont succincts. Les stagiaires suivent d’abord une formation de 12 semaines axée sur le domaine de la logistique et terminent par un stage pratique de 15 jours. Ce système permet à l'entreprise de se faire une bonne idée des candidats et d’identifier éventuellement des domaines de prédilection pour chacun d’entre eux. La logistique aérienne offre en effet un panel de métiers très différents comme la manutention du fret et la conduite d’engins, l’assistance aux avions ou la gestion des stocks pour ne citer que ceux-là. Certains candidats se sentent plus à l’aise dans certaines activités que dans d’autres. En clair, c'est une bonne opportunité pour trouver des collaborateurs "formés" aux métiers de base et qui doivent encore acquérir de l'expérience."

Un prochain cycle de formation QUALILOG débutera en octobre 2014.

 Communiqué par l’Agence pour le développement de l’emploi