_banner-meco

Écotechnologies

Les technologies environnementales (écotechnologies) sont une des priorités de la stratégie de diversification économique.

Objectifs

Dans le cadre de la stratégie de diversification économique du Grand-Duché du Luxembourg, le gouvernement entend développer le secteur des écotechnologies. Cette stratégie requiert une mise en adéquation continuelle et dynamique avec les programmes européens, tels que le programme Horizon 2020 et le plan européen en faveur des écotechnologies ETAP (Environmental Technologies Action Plan).

Les éléments communs avec les plans d’actions de la politique énergétique (NREAP, transposition de la Directive 2012/27/CE) peuvent également contribuer à la réalisation des objectifs repris ci-après. Ainsi, le Luxembourg a dégagé des "niches" dans le domaine plus large des technologies propres/vertes en mettant l'accent à la fois sur des domaines spécifiques et des étapes spécifiques de la chaine de valeur et en soutenant activement le "greening" de la structure économique du Luxembourg tout en améliorant son développement durable au niveau local et national.

Les trois niches retenues dans le plan gouvernemental 2014-2018 sont:

  • l’écoconstruction (construction durable);
  • la mobilité durable;
  • l’économie circulaire.

Moyens

Les initiatives prises dans ces domaines en 2013 et 2014 sont en ligne avec la politique de l'Union européenne et les différentes directives couvrant des sujets tels que la performance énergétique des bâtiments, les systèmes de transport intelligents, les exigences en matière d’écoconception.

Aide au développement des écotechnologies

Des actions de promotion des instruments d’aides au développement des écotechnologies sont menées avec l’aide de l’Agence de la promotion de l’innovation et de la recherche Luxinnovation, la Chambre des métiers et la structure de Luxembourg for Business.

Myenergy, la structure nationale en matière d’information et de conseil dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables, propose un conseil de base neutre et gratuit aux entreprises afin de leur donner un aperçu des possibilités pour réduire leur consommation énergétique, valoriser les énergies renouvelables et profiter des subventions étatiques afférentes.

Le Centre des ressources des technologies pour l’environnement, département du nouveau centre de recherche public Luxembourg Institute for Science and Technology (LIST) offre aux entreprises des possibilités pour réduire les impacts environnementaux sur leurs sites et  mène des actions visant à améliorer la performance environnementale de produits ou de services en développant l’écoconception. Par ailleurs, le Centre établit l’empreinte carbone d’activités ou de produits afin de comptabiliser les gaz à effet de serre émis et identifie les potentiels de réduction auprès des entreprises.

On relèvera enfin l’importance continue des projets éco-innovants durant l’année 2013. Ainsi, dans le contexte des aides et programmes en matière de recherche-développement et innovation ainsi des aides à l’investissement pour des projets visant la protection de l’environnement et l’utilisation rationnelle des ressources naturelles au service des écotechnologies, la part des projets à caractère écotechnologique en 2013 s’est élevée à 37%.

Construction durable

Le ministère de l’Économie est membre fondateur du Conseil national pour la construction durable (CNCD) créé en 2014 et regroupant les différents acteurs publics et les représentants des acteurs des secteurs du bâtiment. Les missions du Conseil consistent à établir une approche nationale concertée pour la construction durable, à promouvoir la construction durable, à positionner le Luxembourg sur le marché de la Grande Région et à créer des liens forts avec les associations internationales telles que le World Green Building Council.

La concrétisation dans le cadre du pôle Neobuild d’un premier projet dans le développement de matériaux de construction à isolation hautement performante a été réalisée en collaboration avec une société luxembourgeoise. Neobuild est une plateforme favorisant l’émergence d’innovations et apportant un soutien au développement des PME ainsi qu’à leur implantation au Luxembourg et dans la Grande Région.

Le bâtiment du pôle Neobuild a été mis en service fin 2014. Véritable "living lab", il permet de tester des produits de la construction durable dans des conditions réelles tout en permettant au secteur de se familiariser avec les nouvelles technologies. Les nouveaux standards matérialisés à travers les certificats de performance énergétique coordonnés par le ministère de l’Économie ainsi que la méthode de certification des maisons d’habitations LUNAZ (Luxemburger Nachhaltigkeits-Zertifizierung für Wohngebäude) coordonnés par le ministère du logement contribueront à dynamiser le secteur de la construction durable en créant de nouvelles perspectives économiques.

EcoInnovation Cluster

Une révision de la politique et de la gouvernance du Luxembourg EcoInnovation Cluster a été menée, en vue de l’adapter aux défis futurs. Dans ce contexte de nouvelles responsabilités et compétences ont été attribuées au Cluster. En effet, les clusters sont un élément crucial de la politique d’innovation du Luxembourg, car ils rassemblent des entreprises, des institutions de recherche et d’autres acteurs provenant des secteurs spécifiques afin de développer conjointement des projets à orientation économique et technologique. Les domaines prioritaires du cluster sont en ligne avec les priorités stratégiques du gouvernement.

Mobilité durable

Dans le domaine de la mobilité durable une attention particulière a été portée d’un côté aux technologies ITS (Intelligent Transport Systems) comme vecteur de développement économique et d’un autre côté sur le positionnement du Luxembourg comme pays innovant et laboratoire vivant dans le domaine. Ainsi, un MOU (Mémorandum of Understanding) a été signé avec la Volvo Bus Corporation, Göteborg, concernant un projet de bus plug-in hybride au Luxembourg ensemble avec le ministère du Développement durable et des infrastructures et Sales-Lentz.

Le Ministère de l’Économie œuvre ensemble avec le Ministère du Développement durable et des Infrastructures à la mise en place du cadre légal favorisant le déploiement d’une infrastructure nationale commune de bornes de charge publiques pour véhicules électriques.

Économie circulaire

Nous vivons dans un monde aux ressources naturelles limitées dont les prix fluctuent régulièrement et dans lequel la pollution et la gestion des déchets deviennent des défis de plus en plus importants. Un pays pauvre en ressources naturelles tel que le Luxembourg devra optimiser l’utilisation de ressources présentes sur son territoire et évoluer vers une économie circulaire à déchets limités voire inexistants.

Le caractère universel de l’approche de l’économie circulaire fait qu’elle touche tous les secteurs de l’économie. Plusieurs acteurs économiques luxembourgeois évoluent déjà aujourd’hui vers ce modèle.

Au cours de 2014, le ministère de l’Économie a réalisé une étude sur le potentiel d’une stratégie basée sur l’économie circulaire. Il y a lieu d’évaluer le potentiel économique d’une approche d’économie circulaire nationale, de coordonner les actions des différents acteurs luxembourgeois et de déterminer la meilleure stratégie d’implémentation au niveau national.

Le cluster EcoInnovation s’attache à sensibiliser le secteur financier à l’économie circulaire et les opportunités qu’elle offre. Cela inclura sa promotion active et l’implication des différents acteurs du secteur financier dans l’élaboration de différentes stratégies et produits soutenant cette initiative.