_banner-meco

Efficacité énergétique

Les effets sur notre environnement en général et sur le climat en particulier de la consommation d’énergie à base de combustibles fossiles s’avèrent importants et rendent indispensable une politique déterminée en matière de l’efficacité énergétique et d’économies d’énergie, politiques qui peuvent également améliorer la sécurité d’approvisionnement à moyen et à long terme.

Le Luxembourg a notifié en 2008 son premier plan d’action national en matière d’efficacité énergétique (PDF), en 2011 son deuxième plan d’action en matière d’efficacité énergétique  (PDF), en 2014 son troisième plan d’action en matière d’efficacité énergétique (PDF) et en 2017 son quatrième plan national d’action en matière d’efficacité énergétique (PDF) à la Commission européenne. Ces plans tracent les principales actions en vue d’une réduction de la consommation énergétique de 14,06% jusqu’en 2016.

Le Luxembourg a opté au cours des dernières années pour une politique plus engagée en la matière à tous les niveaux:

Dans le secteur du bâtiment, le Luxembourg a instauré des exigences en matière de performance énergétique et le certificat de performance énergétique. Un échéancier précis a été établi, afin d'atteindre graduellement le standard du bâtiment d’habitation à consommation d’énergie quasi nulle.

Parallèlement des régimes d’aide en vue de favoriser les investissements dans des bâtiments à basse consommation d’énergie, passifs et pour des assainissements énergétiques ont été mis en place.

Dans le secteur de la production d’énergie, le Luxembourg avait mis en place un mécanisme de soutien financier (système « feed-in ») pour l’énergie produite à partir de la cogénération qui vise à favoriser prioritairement la cogénération qui est basée sur des sources d’énergies renouvelables.

Dans le secteur des transports, le Luxembourg a opté pour la mise en place d’une infrastructure nationale commune de bornes de charges publiques pour véhicules électriques.

Dans le secteur industriel, un accord volontaire entre le Gouvernement et les représentants du secteur industriel a permis d’augmenter l’efficacité énergétique par l’introduction d’objectifs obligatoires. Les programmes concernant les aides à l’investissement pour les technologies permettant d’améliorer l’efficacité énergétique ont été réformés.

En tant que mesure trans-sectorielle,  le Luxembourg instaure un système de comptage intelligent, basé sur une plateforme commune, pour les formes d’énergie distribuées par voie de réseau.

Afin de donner un nouvel élan à l’efficacité énergétique, le Luxembourg introduit à partir du 1er janvier 2015 un mécanisme d’obligation qui oblige les fournisseurs de gaz naturel et d’électricité à épargner chaque année une quantité d’énergie déterminée en fonction de la part de marché qu’ils détiennent en réalisant ou faisant réaliser des mesures d’efficacité énergétique dans les secteurs et auprès des clients qu’ils jugent opportun.