François Bausch et Jacqueline Galant saisissent la Commission du dossier ERTMS

Communiqué – Publié le

Le déploiement du système européen de surveillance du trafic ferroviaire (en anglais, European Rail Traffic Management System, ERTMS) est d’une importance capitale en matière de mobilité en Europe.

En effet, chaque pays dispose aujourd’hui de son propre système de signalisation ferroviaire, ce qui oblige les trains internationaux à pouvoir fonctionner sur chacun des systèmes nationaux. En effet, la signalisation ferroviaire ne consiste pas seulement à l'observation des signaux latéraux: la détection du train sur une voie est d'une importance capitale. L'ERTMS est un système synthétique destiné à remplacer les 27 systèmes de signalisation ferroviaire en service en Europe.

La Belgique et le Luxembourg sont actuellement pionniers dans l’implantation de l’ERTMS sur leur réseau respectif. Même si la Commission européenne favorise et soutient l’équipement du rail dans tous les pays européens, certains retards peuvent être observés dans son implémentation.

François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, et Jacqueline Galant, ministre fédérale de la Mobilité belge, viennent de saisir la commissaire européenne au transport, Violeta Bulc, du dossier et déplorent que la Commission ne veuille maintenant plus cofinancer l’équipement de certain matériel roulant de la SNCB et des CFL.

Pour les CFL il s’agit d’une mise à jour logicielle du système de sécurité européen pour 22 automotrices du type 2000 et 3 locomotives du type 3000.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures