Banner de la Coopération luxembourgeoise

El Salvador

Coopération luxembourgeoise au El Salvador

Les relations de coopération entre les gouvernements du Grand-Duché de Luxembourg et de la République du Salvador ont débuté en 1993, après la signature des Accords de paix de Chapultepec, dans le cadre des efforts de reconstruction du pays après les 12 années de guerre civile (1980-1992). L’accord général de coopération fut signé le 10 avril 2002 ouvrant la voie à la mise en œuvre des programmes pluriannuels.

Le premier Programme indicatif de Coopération (PIC) (2003-2006) fixait la lutte contre la pauvreté et le renforcement de la démocratie au Salvador comme principaux objectifs des relations de coopération. 

Suite à une décision politique liée à la bonne performance macroéconomique du Salvador dans les années précédant la crise mondiale, un programme de consolidation (PIC 2007-2010) s’est substitué au premier PIC, afin de préparer le retrait à moyen terme de la Coopération luxembourgeoise, tout en maintenant les activités de lutte contre la pauvreté jusqu’en 2010.

En mai 2010, le Luxembourg et le Salvador ont décidé de prolonger le programme de consolidation 2007-2010 jusqu’en décembre 2011 et en raison de la mauvaise conjoncture internationale qui a mis les progrès réalisés par le Salvador en péril, un troisième PIC (2012-2015) a été signé par les deux parties le 29 novembre 2011, en marge du Forum à haut niveau de Busan.

Son objectif principal fut de contribuer à la réduction de la pauvreté et à la promotion du développement durable au Salvador. Le programme venait en appui au Plan quinquennal de développement élaboré par le gouvernement salvadorien et les interventions programmées ont été alignées sur les objectifs stratégiques de ce plan, en particulier celles qui concernaient la réduction de l’extrême pauvreté, le bien-être et l’équité sociale dans le cadre du programme "communautés solidaires". Le renforcement des capacités institutionnelles et humaines a constitué le fil conducteur de ces interventions.

Vu le progrès économique et social extraordinaire du Salvador depuis les années 1990, il a été décidé que le partenariat entre les deux pays avait atteint un niveau suffisamment mature pour procéder à une diversification des relations au-delà du cadre de l’aide au développement. Ainsi, les années après 2015 ont été marquées par l’évaluation et la clôture des programmes bilatéraux de protection sociale et d’efficacité de l’aide.

La coopération diversifiée qui continue est marquée par des appuis à la société civile, par l’aide triangulaire et par des aides budgétaires au "Plan national de développement, de protection et d’inclusion sociale (Plan social)" en lien avec la politique sociale du Salvador.