Étienne Schneider et François Bausch inaugurent le hall logistique de la caserne militaire Grand-Duc Jean à Diekirch

Communiqué – Publié le

En date du 22 juillet 2015, le Vice-Premier ministre, ministre de la Défense, Étienne Schneider, et le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, ont inauguré le nouveau hall logistique à proximité directe de la caserne militaire Grand-Duc Jean au "Haerebierg" à Diekirch.

Le projet s’inscrit dans le vaste programme de réhabilitation des infrastructures militaires de la caserne Grand-Duc Jean.

Construite en 1955, la caserne n’était initialement pas destinée à devenir une garnison autonome. Partant, l’infrastructure logistique mise en place était limitée et les dépôts et ateliers étaient réduits au minimum. Ainsi, des pavillons conçus pour le logement ont été transformés au fil du temps à des fins de stockage d’équipement et de pièces de rechange. Par ailleurs, eu égard à la quantité de matériel acquis au courant des dernières années, la surface de stockage était largement insuffisante et ne répondait plus aux exigences de sécurité actuelles.

Vu le nombre actuel de véhicules tactiques de l’armée et leur technicité croissante, les ateliers de maintenance ne correspondaient dans le passé plus aux exigences actuelles, de par leurs dimensions et aménagements techniques.

Lors de son discours, le Vice-Premier ministre, ministre de la Défense, Étienne Schneider a déclaré: "À une époque où les missions militaires deviennent de plus en plus nombreuses et complexes, et requièrent le recours à du matériel technologique hautement sophistiqué, une gestion efficace et rationnelle de la logistique constitue une nécessité absolue. Cette nouvelle infrastructure marque une étape importante vers une armée moderne."

Subdivisé en trois unités principales, le nouveau complexe forme une enceinte sécurisée indépendante avec une liaison facilitée vers la caserne militaire. Afin de limiter les besoins en terrain de construction, l’option de la réalisation d’un seul bâtiment a été retenue, regroupant les ateliers, les locaux de stockage et les bureaux.

Lors de son allocution, le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, s’est félicité qu’avec 46 millions d’euros, le coût du projet est resté bien inférieur au budget initialement voté par la Chambre des députés: "Je tiens à soulever l’excellente collaboration avec les responsables de l’armée, notamment en termes de choix des finitions, de la récupération de la plus grande partie des équipements et de la coopération pour réaliser des économies en général. À ceci s’ajoute que les prix obtenus lors des différentes soumissions étaient très favorables ce qui nous a conduit à ce résultat extraordinaire, à savoir une épargne de 15 millions d’euros."

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes / Direction de la défense et le ministère du Développement durable et des Infrastructures