Face à la crise migratoire actuelle, la politique d’accueil et d’intégration du gouvernement s’appuie sur trois piliers:

  • accueil et hébergement;
  • éducation;
  • santé.

Face à l’afflux de réfugiés en Europe et au Luxembourg, un mandat pour la mise en place d’un plan d’urgence d’accueil des demandeurs de protection internationale (DPI) a été confié au Haut-commissariat à la protection nationale (HCPN) par le gouvernement en Conseil en date du 24 juillet 2015 sur demande du ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région (MFIGR).

Le HCPN effectue ces travaux ensemble avec l’Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration (OLAI) et en coopération étroite avec une multitude d’acteurs.

La démarche s’inscrit dans un souci d’aboutir à la mise en place d’une politique migratoire responsable et solidaire afin de garantir un encadrement et une prise en charge adéquats de chaque réfugié arrivant sur le territoire luxembourgeois.

Coordination des travaux

  • Groupe de coordination

Afin d’agencer efficacement les travaux, un groupe de coordination a été mis en place. Co-présidé par un représentant du MFIGR et le HCPN, ce groupe est chargé du suivi de la planification d’accueil d’urgence des DPI.

MAEE – Direction de l’immigration; Ministère des Finances : Comité d’acquisition, Direction du contrôle financier, Inspection générale des finances ; Ministère du Développement durable et des Infrastructures : Département des transports, Département de l’aménagement du territoire, Département de l’environnement, Administration des bâtiments publics (ABP); Ministère de la Sécurité intérieure; Ministère de l’Intérieur; Ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse; Ministère de la Santé – Direction de la santé; Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration (OLAI); Administration des services de secours (ASS); Service information et presse du gouvernement (SIP); Armée grand-ducale; Administration des douanes et accises; Police grand-ducale; Haut-commissariat à la protection nationale (HCPN); Experts externes: Croix-Rouge, Caritas.

  • Cellule d’évaluation de l’afflux de DPI

Cette cellule est présidée par l’OLAI et est chargée du suivi permanent de la situation d’afflux en matière de DPI.

Elle se compose de représentants de la Direction de l’immigration, de l’OLAI et du HCPN.

  • Cellule logistique

Cette cellule est présidée par l’Administration des services de secours (ASS) et est chargée la coordination des travaux de mise en place et d’équipement des structures d’hébergement nécessaires pour faire face à l’afflux actuel de réfugiés.

Elle se compose de représentants de l’ASS, de l’Administration des bâtiments publics, de l’Armée, de l’OLAI et du HCPN.