9e journée nationale "Gesond iessen, méi bewegen" - GIMB

"Promouvoir l’activité physique des très jeunes enfants (0-5 ans) – Qui? Où? Comment?"
Communiqué – Publié le

Dans le cadre de la traditionnelle "journée nationale GIMB" organisée depuis 2007 sur initiative du comité interministériel 2GIMB", l’édition 2015 a été consacrée entièrement au thème de la motricité et de l’activité physique des enfants en bas âge (0-5ans).

Après que le sujet de la motricité dans la petite enfance ait été traité lors d’une séance spéciale des directeurs des Sports de l’Union européenne, réunis à Luxembourg les 15 et 16 septembre 2015 dans le cadre de la Présidence luxembourgeoise de l’Union européenne, il s’agit de continuer au niveau national à mobiliser tous les acteurs potentiels.

Selon le ministre des Sports, Romain Schneider, ils sont nombreux à pouvoir faire bouger les choses et mettre un accent plus fort sur cette dimension éducative: parents, enseignants, éducateurs, animateurs et entraîneurs de clubs de sport, décideurs politiques ou non ayant un intérêt pour le sujet.

Comme l’a expliqué la ministre de la Santé devant une salle comble, nous avons aussi au Luxembourg un problème de sédentarité, auquel s’ajoute une alimentation déséquilibrée. 

"À ces mauvaises habitudes de vie sont liés à moyen terme des problèmes de santé, qui peuvent provoquer des maladies telles que les maladies cardio-vasculaires, le diabète, l’ostéoporose, certains cancers, et bien sûr, l’obésité. Au Grand-Duché, 20% des enfants et plus de 50% des adultes sont concernés", a précisé Lydia Mutsch.

En effet, dans la société dans laquelle nous vivons, les modes de vie adoptés ne sont pas toujours optimaux. Bien au contraire, nous ne bougeons pas assez! Un adulte devrait être physiquement actif pendant au moins 30 minutes par jour, pour les enfants et adolescents, un minimum de 60 minutes est indiqué.

Au-delà des bienfaits pour la santé, l’activité physique contribue au bien-être psychique et physique, intervient dans la construction de la personnalité, constitue une précieuse occasion d’apprentissages sociaux et, selon des études récentes peut favoriser le développement cognitif chez le jeune enfant.

La journée GIMB se veut une occasion d’échanges, de rencontre et de réflexion entre ceux qui savent déjà, qui font déjà et ceux qui ont envie de savoir et de savoir-faire.

"Bouger joue un rôle fondamental de prévention dans la santé publique, car l’activité physique aide à éviter des maladies et souffrances, et par conséquent des frais médicaux considérables. L’activité physique occupe donc une place importante dans les considérations et efforts de notre ministère", a conclu la ministre de la Santé.

(Comité interministériel "Gesond iessen, méi bewegen": ministère de la Santé; ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse; ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région; ministère des Sports.)

Communiqué par le ministère des Sports / ministère de la Santé