La Présidence luxembourgeoise s’intéresse aux impacts de la digitalisation de l’économie européenne sur l’emploi (10-11.11.2015)

Communiqué – Publié le

Ces 10 et 11 novembre, la conférence intitulée "Digital economy: Let’s be ready for the new jobs!" constituera l’un des points d’orgue de la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne.Une trentaine d’intervenants – experts, chercheurs, autorités politiques européennes – évoqueront les risques de destruction et les opportunités de création d’emplois en lien avec la transformation digitale de l’économie européenne.

Au-delà, ils s’attarderont sur les politiques en matière de travail, d’éducation et de formation pour favoriser l’émergence d’une économie digitale et pour relancer l’emploi.

L’émergence d’une économie digitale à l’échelle européenne est nécessaire, mais elle ne sera pas sans conséquences sur l’emploi. Dès lors, accélérer la transformation digitale de l’Europe ne peut se faire sans prendre en considération la force de travail, avec les opportunités et les risques qui y sont liés. D’une part, la transformation digitale de l’Europe ne pourra s’opérer que si l’on dispose des compétences nécessaires et utiles. D’autre part, une plus grande digitalisation de l’économie transformera inéluctablement les métiers qu’occupent actuellement les travailleurs, avec le risque de pousser vers l’obsolescence certaines fonctions.

Ces mardi et mercredi 10 et 11 novembre, la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne se penchera sur ces enjeux à l’occasion d’une conférence intitulée "Digital economy:Let’s be ready for the new jobs!". Cette conférence se tiendra à l’Alvisse Parc Hotel à Luxembourg.

Un événement majeur de la Présidence luxembourgeoise

La transformation digitale de l’économie européenne est source de croissance et constitue un enjeu de compétitivité essentiel à l’échelle internationale. C’est notamment pour ces raisons que l’Union européenne en a fait une priorité pour les années à venir. Dans ce contexte, la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne a placé le numérique, en tant que source d’une nouvelle dynamique profitant au marché intérieur, parmi ses priorités. Pour la Présidence, l’Europe doit être un acteur de la révolution numérique mondiale.

C’est dans ce contexte que le ministère luxembourgeois du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, avec le soutien de la Direction générale pour l’emploi, les affaires sociales, compétences et mobilité de la Commission européenne, propose cette conférence exceptionnelle, événement majeur de cette Présidence.

Des objectifs ambitieux pour l’économie et l’emploi

L’optique de cette conférence est d’envisager les moyens à mettre en œuvre pour favoriser l’émergence d’une économie digitale à l’échelle du marché unique. Elle poursuit plusieurs objectifs majeurs: 
  • illustrer et démontrer les impacts positif et négatif de la numérisation de l’économie par des parties prenantes et des chercheurs;
  • offrir des clés aux autorités, au départ de témoignages d’acteurs économiques par rapport aux innovations actuelles et à venir;
  • identifier des politiques en matière de travail et d’éducation pour stimuler la création d’emploi et la transformation des fonctions actuelles;
  • échanger sur la meilleure manière de mettre à profit les ressources du Fonds social européen (FSE) pour développer des compétences digitales et de nouveaux emplois.

Le digital, la création et la destruction d’emplois: enjeux et réponses

De manière très concrète, la conférence est organisée en trois phases.

Dans un premier temps, elle abordera la question des conséquences de la transformation digitale en Europe en matière de création et de destruction d’emplois. Au-delà de l’intervention des autorités et des acteurs de la recherche qui se sont penchés sur ces questions, la conférence laissera la parole aux premiers concernés par ces changements, notamment les acteurs du secteur industriel ainsi que ceux du secteur des services.

Dans un deuxième temps, elle s’intéressera à la manière de faire face aux challenges identifiés. Seront notamment évoquées l’opportunité d’investir à bon escient dans les compétences adéquates et les ressources humaines, mais aussi les politiques à mettre en œuvre en matière d’emploi et d’éducation.

Enfin, la conférence s’interrogera sur la manière d’utiliser de manière optimale le Fonds social européen, pour accélérer la croissance de l’économie digitale, pour adapter les forces des travailleurs aux nouveaux emplois et, de ce fait, transformer la digitalisation de l’économie en opportunité pour l’emploi.

Échanges constructifs et digital boot camp

Sur une après-midi et une matinée, une trentaine de personnalités – experts, chercheurs, autorités politiques - interviendront au travers de présentations ou lors de panels.

Cette conférence débutera par une intervention du Premier ministre luxembourgeois et ministre des Communications et des Médias, Xavier Bettel. Elle sera suivie par celle d’Andrea Nahles, ministre fédéral allemande du Travail et des Affaires sociales et par une présentation de John Straw, co-auteur de iDisrupted.

La première journée se conclura par un Disruptor Cocktail, durant lequel les convives pourront apprécier quelques applications innovantes qui devraient avoir un impact socio-économique non-négligeable dans les années à venir. Imprimante 3D, drône, voiture autonomie, robot… se présenteront, à travers des démonstrations, dans un digital boot camp original.

La matinée du deuxième jour, qui s’attardera sur les réponses à apporter aux enjeux de digitalisation de la force de travail, débutera par une présentation du Prof. Dr. Daniel Buhr, sur le thème des politiques d’innovation sociale pour l’industrie 4.0. Les conclusions seront proposées par le commissaire pour l'économie et la société numériques, Günther H. Oettinger, qui s’adressera par la voie d’un vidéo message à la conférence, ainsi que par le ministre luxembourgeois du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, Nicolas Schmit.

Communiqué par le ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire