Étienne Schneider: "Le Luxembourg est solidaire avec le gouvernement et le peuple français"

Communiqué – Publié le

En date du 17 novembre 2015, le Vice-Premier ministre, ministre de la Défense du Luxembourg, Étienne Schneider, a participé au Conseil "Affaires étrangères" de l’UE en formation Défense.

Lors du Conseil, le ministre de la Défense français, Jean-Yves Le Drian, a invoqué, pour la première fois, la clause d’assistance mutuelle (article 42(7) du Traité de Lisbonne) qui stipule qu’en cas d’agression armée sur le territoire d’un des États membres, les autres "États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir". Les ministres de la Défense ont affirmé leur solidarité avec le gouvernement et le peuple français après les attentats du 13 novembre à Paris. Présidant le Conseil, Étienne Schneider a assuré à la France le soutien de la Présidence luxembourgeoise et du Grand-Duché.

Lors de la première séance de travaux la Commission européenne a présenté ses nouvelles initiatives en matière de défense. Les ministres ont salué le rôle accru de la Commission en matière de défense, dans la limite de ses compétences, et ont souligné l’importance de l’innovation, des PME et d’une industrie de la défense forte pour l’autonomie de la défense européenne.

En présence du secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, le Conseil a ensuite appelé à une augmentation du soutien de l’UE au renforcement des capacités des pays tiers en matière de sécurité, un outil essentiel pour la prévention des conflits et le soutien aux pays tiers. Le Luxembourg, qui finance à titre national des projets de soutien aux capacités des forces armées au Mali et en République centrafricaine, a soutenu la création d’un instrument spécifique de l’Union en soutien aux forces de sécurité de pays tiers.

Les ministres ont ensuite passé en revue les opérations militaires de l’UE en cours. Les ministres ont répété leur souhait que l’opération Eunavfor MED Sophia en Méditerranée puisse être étendue aux eaux territoriales libyennes. Le Conseil a aussi envisagé la prolongation de la mission de l’UE en République centrafricaine (Eumam).

Les ministres se sont aussi réunis pour le Comité directeur de l’Agence européenne de Défense, qui s’est tenu en marge du CAE Défense. Le Luxembourg a soutenu le programme de travail triennal de l’Agence ainsi que la proposition d’augmentation du budget pour 2016. En l’absence d’accord portant sur une telle augmentation, le Luxembourg a annoncé sa disponibilité à faire une contribution bilatérale volontaire, tout en lançant un appel aux autres États membres participants à faire de même.

À l’issue du Conseil "Défense", le ministre Schneider a déclaré: "Les attentats de Paris nous démontrent une fois de plus que la bataille contre le terrorisme doit être menée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de nos frontières. Une coopération renforcée au sein de l’Union européenne en matière de sécurité et de Défense, et un soutien à nos pays partenaires, est plus que jamais une réelle nécessité."

Communiqué par la Direction de la défense