Corinne Cahen au Sommet intermédiaire de la Grande Région sous la Présidence de la Wallonie à Marche-en-Famenne

Communiqué – Publié le

Le ministre Corinne Cahen a participé au Sommet intermédiaire des exécutifs de la Grande Région qui s’est déroulé le 20 novembre 2015 à Marche-en-Famenne. Celui-ci a commémoré le 20e anniversaire de son existence: la première rencontre avait eu lieu le 20 septembre 1995 à Mondorf-les-Bains.

Depuis janvier 2015, la Wallonie assure la Présidence du Sommet de la Grande Région pour une durée de deux ans, en collaboration avec la Communauté germanophone et la Fédération Wallonie-Bruxelles. Durant ces deux années, la Wallonie a décidé de développer ses lignes directrices autour des thèmes de l’innovation et de la créativité.

Le programme de travail s’articule autour de 3 axes stratégiques: l’apprentissage tout au long de la vie, le soutien aux entreprises et le développement endogène et durable des territoires. Il comprend quelque 46 actions et initiatives, menées en 2015 et 2016 et qui touchent tous les domaines: éducation, formation, emploi, soutien aux entreprises, mobilité, tourisme, ruralité, agriculture et forêts, nature et développement durable, culture, sport, citoyenneté.

Au cours de ce Sommet intermédiaire, les participants ont tiré un bilan de la coopération et dressé des perspectives d’avenir. Côté luxembourgeois, le ministre à la Grande Région a rappelé la mise en place de la Maison de la Grande Région le 17 juin 2015 à Esch-sur-Alzette, lieu de travail, de rencontre, d’échange et de communication pour les entités transfrontalières et point de contact pour les citoyens, les entreprises et les associations. Elle a également souligné l’importance de pérenniser des actions telles que  la première rencontre scolaire qui s’est déroulée le 2 juin 2015 au Parc merveilleux de Bettembourg et dont l’objet était l’apprentissage de la langue du voisin dès le plus jeune âge. 

Le ministre Corinne Cahen a estimé qu’il convient de renforcer la visibilité de la Grande Région moyennant des objectifs clairs et des réponses concrètes. Elle a salué la mise en œuvre de l’accord-cadre relatif à la formation professionnelle transfrontalière permettant à un jeune de suivre une partie de sa formation professionnelle dans une autre composante de la Grande Région et d’obtenir ainsi une double reconnaissance de son diplôme, et par là d’augmenter ses chances sur le marché de l’emploi.

Les partenaires ont encouragé la création  d’une première communauté de projet autour d’un thème fédérateur que représente la silver economy. Celle-ci répond aux besoins d’une société vieillissante dans des secteurs-clefs comme la santé, le numérique, la géolocalisation spatiale, la construction, la mobilité, la mécanique etc. Le Ministre luxembourgeois à la Grande Région a qualifié cette stratégie de véritable enjeu sociétal.

Les participants au Sommet ont également évoqué l’actuelle crise migratoire en Europe. En tant que ministre luxembourgeois de l’Intégration, le ministre Corinne Cahen a souligné la nécessité de procéder à un échange d’informations et de best practices pouvant mener à des pistes de coopération dans la Grande Région.

Après les horribles attentats qui ont endeuillé Paris, ce Sommet a permis de rappeler l’importance du travail à mener en faveur du vivre-ensemble. Le projet de la Grande Région symbolise précisément l’unité et le besoin de plus d’Europe.

Communiqué par le ministère de la Famille et de l’Intégration, Département de la Grande Région