L’Université du Luxembourg prévoit la création d’un centre de recherche en logistique en collaboration avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT)

Article – Publié le

L’Université du Luxembourg va fonder un centre de recherche, d’enseignement et de transfert des connaissances dans le domaine logistique qui contribuera à faire du Luxembourg un pôle européen en matière de transport et de logistique. L’Université a pu s’assurer pour ce projet la collaboration du prestigieux Massachusetts Institute of Technology aux États-Unis, qui compte parmi les Top 10 des universités à l’échelle mondiale. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche soutiendra politiquement et financièrement le projet. Lors de sa réunion du 30 octobre, le gouvernement a chargé le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de finaliser le contrat avec l’Université et a simultanément décidé de promouvoir financièrement le centre, dont il est question, pour une durée de dix ans.

L’institut, baptisé "Luxembourg Centre for Logistics", sera rattaché à la Faculté de Droit, d’Économie et de Finance de l’Université du Luxembourg. Il proposera des cycles d’études et des programmes de formation continue et mènera des activités de recherche appliquée en étroite coopération avec le secteur industriel, en mettant particulièrement l’accent sur le transfert de connaissances dans la pratique. La coopération avec le MIT permettra au Luxembourg d’accéder à son réseau d’éminents experts et de contacts industriels du monde entier.

"Notre objectif est de faire du Luxembourg une référence européenne en matière de formation, de recherche et d’innovation dans le secteur logistique et de la gestion de la chaîne d’approvisionnement", explique le recteur de l’université, Rainer Klump. Le centre est appelé à devenir un point de rencontre naturel entre gérants d’entreprise, représentants politiques et chercheurs confrontés aux multiples défis de la logistique, depuis les questions de droit commercial international jusqu’au suivi numérique des mouvements de marchandises. "L’université peut s’appuyer pour ce faire sur son expertise interdisciplinaire dans les domaines du droit, de la finance, de la gestion, de l’entrepreneuriat et de l’informatique."

Stefan Braum, doyen de la faculté de Droit, d’Économie et de Finance, considère ce projet comme étant une possibilité de promouvoir, à l’Université, les domaines de la recherche et de l’enseignement, tout en les développant économiquement et en les enrichissant d’un Know-How et de nouvelles compétences. Selon Prof. Baum "Nous envisageons cette coopération avec le MIT de manière positive. Le centre de logistique a un grand potentiel d’ouvrir de nouvelles voies au développement de la faculté; nous espérons que ce projet favorise les synergies et l’innovation au sein de l’Université."                                                                       

Marc Hansen, secrétaire d’État de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, souligne que la coopération "contribue aussi bien à l’excellence scientifique qu’au développement économique du secteur de la logistique, un des secteurs économiques prioritaires du Luxembourg" et voit le rayonnement international de l’Université ainsi renforcé. "La coopération avec le MIT permet à l’Université du Luxembourg de s’élever au rang de la ligue des champions des universités", affirme le secrétaire d’État Hansen.

La signature officielle de l’accord de coopération avec le MIT est prévue d’ici fin de l’année.

À propos de l’Université du Luxembourg

L’Université du Luxembourg, fondée en 2003, est une université de recherche multilingue et internationale qui compte près de 6300 étudiants et collaborateurs du monde entier. Les principaux domaines de recherche sont les "Computational Sciences", le droit européen, la finance, les sciences de l’éducation ainsi que la recherche interdisciplinaire au sein d’instituts tels que l’Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) et le Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB).