Francine Closener se félicite de la collaboration entre la société Paul Wurth et le Technoport pour accueillir des entreprises innovantes

Communiqué – Publié le

En date du 2 décembre 2015, dans le cadre de la visite de la société Paul Wurth, la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener a assisté à la signature d’une convention de collaboration entre Paul Wurth S.A. et Technoport pour la mise en place d’un programme de soutien à de nouvelles entreprises technologiques et innovantes.

L’initiative consiste à accueillir au sein de l’incubateur "Paul Wurth InCub" de jeunes entreprises qui recherchent un soutien dans la mise en œuvre et le développement de leurs projets. Dans leur enceinte située à Luxembourg-Hollerich, Paul Wurth met à disposition de ces start-up des locaux et des infrastructures. En plus, ces jeunes entreprises bénéficient de la longue tradition d’innovation de Paul Wurth et profitent de son support technologique ou encore de sa connaissance du marché.

Ce partenariat permet à Paul Wurth de s’appuyer sur un acteur reconnu au Luxembourg. Le Technoport assurera un accompagnement lors des phases d’appels à candidature, de sélection et de suivi des projets postulant à "Paul Wurth InCub". De son côté, le Technoport pourra faire appel à différentes compétences métiers du groupe Paul Wurth pour soutenir le développement de ces entreprises.     

Lors de la signature de la convention, la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener a déclaré: "Ce programme d’incubation mis en place par Paul Wurth et soutenu par le Technoport s’inscrit parfaitement dans la politique du gouvernement pour développer un écosystème offrant les meilleures conditions possibles à la création et au développement de projets et d’entreprises technologiques et innovants. Le programme contribue ainsi à la politique de diversification de l’économie nationale activement promue par le ministère de l’Économie."

Cet échange d’idées et d’expertise permettra à Paul Wurth de promouvoir constamment  l’innovation, la créativité et l’ouverture au sein de son groupe. Pour maximiser les avantages mutuels, les projets appelés à rejoindre "Paul Wurth InCub" seront alignés sur l’activité industrielle et de gestion de projet de Paul Wurth. Ces projets toucheront préférentiellement des domaines comme les technologies environnementales en sidérurgie, la production décentralisée d’énergie, l’industrie 4.0, les concepts logistiques avancés ou encore les bâtiments verts et intelligents.  

"Pour nous, c’est le premier programme d’accompagnement développé avec un industriel si important. Favoriser et créer, à moyen et long terme, des synergies entre de tels acteurs et des start-up est primordial pour créer un écosystème encore plus intégré", explique Diego De Biasio, directeur du Technoport.

"Tout en souhaitant partager l’expérience technologique qui est la nôtre, il est essentiel pour un groupe industriel comme Paul Wurth de s’ouvrir à des idées d’innovation externes et d’accompagner des projets prometteurs – surtout au vu des défis technologiques qui attendent notre économie à toutes les échelles. En même temps, cette ouverture nous permettra de diversifier notre champ d’action et de réduire notre dépendance par rapport à la sidérurgie", souligne Georges Rassel, directeur général de Paul Wurth.

Communiqué par le ministère de l’Économie