IMD World Competitiveness Yearbook 2016

Article – Publié le

L'institut suisse IMD vient de publier la nouvelle édition 2016 de son rapport annuel sur la compétitivité, le World Competitiveness Yearbook. Depuis 1989, ce rapport est publié annuellement. Dans cette nouvelle édition, 61 pays sont analysés à travers plus de 300 critères. Ces critères sont à la fois de nature quantitative et qualitative (enquête d'opinion auprès de décideurs d'entreprise), répartis sur quatre principales sous-catégories: performances économiques, efficacité des pouvoir publics, environnement des affaires et infrastructures.

Le classement mondial 2016 est mené par Hong Kong (score de 100 sur 100), la Suisse (98,01) et les Etats-Unis (97,88). Le Luxembourg occupe le 11ème rang mondial (90,016) avec un indice composite de compétitivité très proche de celui de la Norvège (9ème ; 90,054) et du Canada (10ème ; 90,048). Les Pays-Bas se classent en 8ème position (91,32), l'Allemagne en 12ème position (88,56), la Belgique en 22ème position (80,68) et la France en 32ème position (73,46). Dans le classement mondial le Luxembourg a perdu 5 positions en passant de la 6ème place en 2015 à la 11ème place en 2016, bien que son niveau de compétitivité proprement dit (valeur de l'indice composite) ait légèrement augmenté par rapport à l'étude de l'année passée (90,01 en 2016 contre 89,40 en 2015).

Le classement européen est mené par la Suisse et le Luxembourg se situe en 7ème position. Au sein de l'Union européenne (UE), le classement est mené par la Suède (92,35), suivie par le Danemark (91,75) et l'Irlande (91,54). Le Luxembourg se classe 5ème dans l'UE.

Source: IMD (2016)


En ce qui concerne plus particulièrement les quatre sous-catégories qui composent l'indice composite GCI 2016, le Luxembourg se classe de la manière suivante:

  • pour le premier pilier des "performances macro-économiques", le Luxembourg se situe en 7ème position mondiale. A titre d'exemple, le Luxembourg affiche des performances particulièrement bonnes en matière de commerce international (3ème), d'investissements étrangers (7ème) et de son économie nationale (5ème), mais des performances moins bonnes en matière d'emploi (21ème) ou encore de prix (29ème).
  • pour le deuxième pilier "efficacité des pouvoir publics", le Luxembourg se classe 12ème. A titre d'exemple, le Luxembourg est classé 7ème en matière de finances publiques, 38ème en matière de politique budgétaire, 7ème en matière de son cadre institutionnel global, 16ème en matière de législation des affaires et 12ème pour le cadre sociétal.
  • pour le troisième pilier "environnement des affaires", le Luxembourg se classe à la 9ème position. A titre d'exemple, les performances du Luxembourg sont élevées dans la finance (4ème), la productivité (2ème) ou encore les pratiques de gestion (11ème) mais moins bonnes pour les attitudes & valeurs (22ème) ou encore le marché du travail (23ème).
  • pour le quatrième pilier "infrastructures", le Luxembourg se classe globalement 22ème. Il s'agit ici du pilier le moins performant pour le Luxembourg. A titre d'exemple, le Luxembourg se classe 23ème pour l'infrastructure de base, 24ème pour l'infrastructure technologique, 24ème pour l'infrastructure scientifique, 20ème pour l'environnement & la santé ou encore 20ème en matière d'éducation.