"Colloque des cadres": le ministre Dan Kersch a intensifié les échanges de vues avec les dirigeants des services de secours

Communiqué – Publié le

Dans le cadre de la réforme des services de secours, le ministère de l’Intérieur et l’Administration des services de secours ont invité au "Colloque des cadres" qui a eu lieu le 19 mars 2016 en présence du ministre de l’Intérieur, Dan Kersch.

Réunissant plus de 290 participants, le colloque des cadres est une séance d’information qui s’adresse aux responsables des unités de secours de la Protection civile et des services d’incendie et de sauvetage communaux. 

Le colloque a offert une plate-forme pour des échanges de vues intensifs sur les défis actuels et futurs liés à la réforme des services de secours. Il a été l’occasion pour le ministre Dan Kersch d’informer sur l’état d’avancement de la réforme et de répondre aux questions et aux préoccupations des acteurs concernés. 

Le concept de formation au sein du Corps grand-ducal d’incendie et de secours (CGDIS)

Un des défis de la réforme est l’amélioration et la modernisation de la formation des membres des services de secours. Un concept de formation a été proposé qui tiendra compte en vue de l’élaboration d’un profil professionnel ainsi qu’un référentiel de formation. C’est à partir de ce travail que se déduisent aussi les exigences pour les agents volontaires, considérant que les volontaires doivent faire face aux mêmes situations d’urgence que leurs collègues professionnels. Il est évident qu’il faudra tenir compte des contraintes auxquelles sont confrontés les volontaires pour pouvoir se former.

Ainsi, l’organisation de la formation des volontaires devra permettre à chacun d’évoluer à son rythme et jusqu’au niveau de qualification qu’il souhaite atteindre. 

La gestion opérationnelle de commandement et le raisonnement tactique

La réforme des services de secours poursuit comme but la création d’une structure unique dans laquelle seront organisées l’ensemble des acteurs étatiques et communaux des services de secours. Une telle réorganisation implique nécessairement la mise en place d’une nouvelle hiérarchie qui est basée sur des critères fonctionnels clairs et précis. Cette hiérarchie doit s’appliquer à l’ensemble du personnel de la nouvelle structure organisationnelle.

La désignation d’une hiérarchie avec grades et insignes correspondants, reposant sur la formation et le respect de l’ancienneté, n’est pas une fin en soi mais constitue un préalable nécessaire pour la mise en place d’une chaîne opérationnelle de commandement qui a comme but de garantir une communication ordonnée et une responsabilité clairement définie au sein d’une organisation hiérarchisée pyramidale.

La mise en place d’une chaîne de commandement opérationnelle est étroitement liée à l’introduction du nouveau réseau de radiocommunication (RENITA) pour les services de secours. Ce nouveau réseau respecte la structure hiérarchique de l’organisation opérationnelle.  

La modélisation des futurs centres d’incendie et de secours

Tous les centres d’incendie et de secours (CIS) seront catégorisés et contribueront en fonction de leur classement à une réponse de proximité minimale aux missions de secours. D’entrée faut-il remarquer qu’une réforme territoriale des services de secours doit générer une réelle valeur ajoutée par rapport à la situation existante. Pour répondre à court terme aux administrations communales voulant entamer un projet de construction et en vue des négociations entre le futur établissement public et les autorités communales, des lignes directrices pour déterminer un programme d’aménagement et un équipement technique de base de futurs CIS, ont été élaborées. Ces critères pourront être également appliqués pour évaluer les CIS existants et déterminer les modalités en vue de l’élaboration des conventions qui seront conclues entre le CGDIS et les communes, respectivement l’État, qui règleront le transfert ou la location des biens immeubles et meubles. 

La gestion de la disponibilité des volontaires

Les volontaires constituent actuellement le cœur des services de secours et devront rester un pilier indispensable du futur CGDIS. Afin de faciliter leur participation aux activités opérationnelles dans les unités de secours, un module de la gestion de la disponibilité leur sera proposé. Il est envisagé que chaque pompier volontaire pourra renseigner en temps réel sa disponibilité horaire, par l'intermédiaire d'un automate d'appel, d'un smartphone ou par Internet. Ainsi, le central des secours d’urgence 112 peut déclencher au besoin, le personnel en fonction de ses qualifications et de sa disponibilité, et anticiper sur le fait qu'un centre d’incendie et de secours peut avoir un souci temporaire d'effectif.

Communiqué par le ministère de l’Intérieur / Administration des services de secours