WEF - Human capital report 2016

Article – Publié le

Les compétences et le talent constituent un facteur essentiel liant l'innovation, la compétitivité et la croissance au 21ème siècle. Le niveau et la qualité du capital humain dont dispose un pays sont considérés constituer des déterminants-clés de son succès économique à long terme dans un environnement de plus en plus marqué par la digitalisation.

Dans ce cadre, le Forum économique mondial (WEF) a publié fin juin 2016 une nouvelle édition de son étude "Human Capital Report" évaluant la capacité de 130 pays à développer le capital humain au cours des différentes phases du cycle de vie, disposant chacune de caractéristiques propres (tranches d'âge: 0-14 ans, 15-24 ans, 25-54 ans, 55-64 ans et plus de 65 ans). L'analyse se base sur 46 indicateurs quantitatifs et qualitatifs, répartis dans plusieurs sous-catégories, afin de pouvoir mieux tenir compte des différentes phases du cycle de vie. Sur base de ces indicateurs, le WEF calcule un indice composite global dénommé "Human capital index" (HCI) qui mesure comment les pays assurent le développement de leur capital humain (niveaux d'éducation, de compétences et d'emploi accessibles aux personnes) dans une économie globalisée et digitalisée.

Le classement global est mené par la Finlande (85,86), suivie par la Norvège (84,64) et la Suisse (84,61). Le Luxembourg se classe 22ème au niveau mondial (79,28). Les Pays-Bas se classent 8ème (82,18), la Belgique 10ème (81,59), l'Allemagne 11ème (81,55) et la France 17ème (80,32).



Source: WEF (2016)

Pour ce qui est des différentes tranches d'âge analysées dans l'étude, le Luxembourg se classe de la manière suivante:

  • 0-14 ans: 26ème (91,33)
  • 15-24 ans: 36ème (73,46)
  • 25-54 ans: 13ème (77,24)
  • 55-64 ans: 36ème (75,74)
  • >65 ans: 29ème (66,45)

Source: WEF (2016)

Note: The chart gives an overview of the country’s scores for each of the five Age Group pillars, in relation to the ideal score and the global average score of all countries in the Index. The centre of the chart corresponds to the lowest possible score (0), while the outermost corners of the chart correspond to the highest possible score (100). The black line represents the position of the global average across the 130 countries covered by this year’s edition of the Index. The light blue area indicates the country’s distance from the ideal score, as well as its position relative to other countries in the Index. The closer the light blue area approaches the corners of the chart, the closer the country has come to maximizing the human capital potential embodied in the skills, learning and employment of its people. Note that the distance from the ideal measure is not a relative scoring method. That is to say, it is perfectly possible (and indeed desirable) for several countries to simultaneously close in on the ideal state and the only relative ranking that occurs is in relation to how far short of this ideal state individual countries are falling.