Journée mondiale de la santé 2016

"Le diabète: il est temps d’agir!" (07.04.2016)

Communiqué – Publié le

La journée mondiale de la santé est célébrée chaque année le 7 avril, date anniversaire de la création de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 1948. Elle a pour but de susciter la réflexion sur des problèmes importants de santé publique.

L’OMS prévoit qu’en 2030, le diabète sera la 7e cause de décès dans le monde.

Il est temps d’agir!

Alors qu’on estime à plus de 350 millions le nombre de diabétiques dans le monde (OMS), la région européenne en compte 60 millions; et la prévalence de cette maladie chronique augmente: on estime que 11% de la population européenne adulte vivra avec le diabète en 2040, soit 70 millions de personnes.

Pour le Grand-Duché, les estimations sont de 24.000 diabétiques en 2015.

Autre chiffre qui interpelle: plus d’un tiers des diabétiques restent non diagnostiqués!

En effet, certaines personnes atteintes du diabète de type 2 ne présentent pas de symptômes précoces et la maladie n’est diagnostiquée que plusieurs années après son commencement. Dans près de la moitié de ces cas, diverses complications diabétiques se manifestent déjà.

Le ministère de la Santé souhaite rappeler à l’occasion de cette journée mondiale de la santé, l’importance de la prévention, rappeler les règles d’hygiène de vie et sensibiliser davantage à la progression inquiétante du diabète et à l’énorme charge qu’il représente pour les malades, leurs familles et pour notre société.

Dans ce sens, le ministère s’associe aux efforts de l’Association luxembourgeoise du diabète et du LIH (Luxemburg Institute of Health) pour combattre ce fléau.

Qu'est-ce que le diabète?

Le diabète est une maladie chronique qui apparaît lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou lorsque l’organisme n’utilise pas correctement celle qu’il produit.

La conséquence en est une augmentation dangereuse du taux de sucre dans le sang.

Les complications du diabète sont souvent fatales: crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, cécité, atteintes nerveuses et rénales, infections.

627.000 personnes sont décédées des suites du diabète dans la région européenne en 2015,  plus d’un quart d’entre elles avaient moins de 60 ans.

Le diabète de type 2 peut être évité

Alors que le diabète de type 1 ne peut pas être prévenu, le diabète de type 2 est évitable dans une forte proportion.

90% de tous les cas de diabète sont des diabètes de type 2.

L’expérience a montré que des mesures simples de modification des modes de vie peuvent être efficaces pour prévenir ou retarder ce type de diabète.

Le maintien d’un poids normal, la pratique régulière d’un exercice physique et une alimentation saine et équilibrée réduisent notablement le risque de diabète.

Le diabète peut être traité. Il peut être contrôlé et pris en charge afin de prévenir ses complications.

Un meilleur accès au diagnostic, l’apprentissage de l’autoprise en charge et l’accès équitable à des traitements d’un coût abordable sont des éléments décisifs de la riposte sanitaire et politique à la maladie.

Bien vivre avec une maladie chronique, c’est devenir acteur de sa santé!

Pour rester en forme avec un diabète, la Maison du diabète informe et soutient les personnes diabétiques et leurs familles:

Aujourd’hui tout le monde s’accorde pour reconnaître l’utilité et l’importance de l’éducation thérapeutique dans la gestion d’une maladie chronique.

Depuis 2003, la Maison du diabète offre des consultations individuelles et des programmes d’éducation en groupe par du personnel spécialisé dans l’éducation du diabète. Mais quelle utilité peut avoir une telle démarche éducative en plus des visites régulières chez le médecin?

Que ce soit une consultation individuelle ou un cours en groupe, la Maison du diabète offre les informations nécessaires à la bonne compréhension de la maladie, afin d’en faciliter la gestion quotidienne.

Lors des cours, l’autocontrôle glycémique, les différents traitements, l’alimentation et l’activité physique sont expliqués et complétés par des exemples pratiques et des incitations aux examens de dépistage réguliers qui contribuent à la prévention des complications.

Lors des entretiens individuels, des réponses et des solutions personnalisées sont recherchées pour toutes les questions et problèmes, quels qu’ils soient. Des objectifs sont fixés et les résultats obtenus sont analysés. Les difficultés rencontrées sont discutées, et une aide et un soutien sont offerts. Le médecin traitant reçoit régulièrement un rapport sur les efforts accomplis.

Le programme des différents cours et des renseignements complémentaires peut être obtenu auprès de la Maison du diabète, au tél.: 48 53 61 et sur www.ald.lu.

Communiqué par le ministère de la Santé