Étienne Schneider: "Le Luxembourg est sur la bonne voie pour réaliser ses objectifs fixés pour 2020 en matière d’énergies renouvelables"

Communiqué – Publié le

En date du 13 avril 2016, le Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie, Étienne Schneider, a fait le bilan des efforts déjà réalisés par le Luxembourg pour se rapprocher des objectifs nationaux fixés pour 2020, à savoir 11% d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie. Le plan d’action national en matière des énergies renouvelables prévoit que 4% de ce total seraient à produire sur le territoire national et 5% devraient provenir du secteur des transports. Enfin, il est prévu de réaliser les 2% restants dans d’autres pays de l’UE par le recours à des mécanismes de coopération.

En 2014, la part luxembourgeoise d'énergies renouvelables dans la consommation d'énergie finale brute s'élevait à 4,5%, contre 3,6% en 2013 et 3,1% en 2012. Le Luxembourg a ainsi doublé sa part nationale en énergies renouvelables depuis 2010.

Lors de la conférence de presse, trois projets d’envergure ont été présentés permettant au Luxembourg de se rapprocher encore davantage de l’objectif des 11% pour 2020 par le développement des énergies renouvelables sur le territoire national dans les domaines éolien et biomasse:

  • fondée en 2001, SOLER S.A. (joint-venture entre SEO et Enovos) prévoit jusqu’en 2017 au total 13 nouvelles installations éoliennes dans les parcs Housen-Pëtschent, Rulljen-Géisdref et Hengischt. Il est également prévu que 8 anciennes éoliennes seront remplacées par 2 installations d’un taux de rendement supérieur. Total de l’investissement: 73,8 millions d’euros pour une réduction annuelle des émissions de CO2 de 58.200 tonnes. Production d’électricité renouvelable: 88,3 GWh;
  • la société Kronospan à Sanem exploitera sur son site une centrale de cogénération à biomasse (bois naturel non traité) pour la production combinée d'énergie et de chaleur. Total de l'investissement: 37 millions d'euros pour une réduction annuelle des émissions de CO2 de 60.000 tonnes. Production d’électricité renouvelable: jusqu’à 52 GWh. Production de chaleur renouvelable: 212 GWh;
  • LuxEnergie transformera jusqu’en 2017 une partie de la centrale de cogénération à gaz naturel au Kirchberg dans une centrale de cogénération biomasse aux pellets de bois qui va permettre de substituer quelque 8.200.000 m3 de gaz naturel par un combustible renouvelable. Total de l’investissement: 20 millions d’euros pour une réduction annuelle des émissions de CO2 de 20.000 tonnes. Production d’électricité renouvelable: 22,4 GWh. Production de chaleur renouvelable: 76 GWh.

Le Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie, Étienne Schneider, a déclaré: "Ces trois projets d’envergure contribueront à eux seuls 22% à l’objectif énergies renouvelables prévu sur le territoire national. Ainsi, le Luxembourg est sur la bonne voie pour réaliser l’objectif de 11% d’énergies renouvelables de la consommation d’énergie nationale en 2020. Grâce aux investissements cumulés de près de 131 millions d’euros dans le cadre d’un partenariat public-privé pour ces trois projets, nous contribuons en parallèle au développement économique et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre."

Paul Weis, administrateur-délégué de LuxEnergie a commenté: "Un réseau de chaleur permet de faire rentrer la biomasse dans les villes et les localités et constitue ainsi un moyen efficace pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de CO2."

Paul Zeimet, administrateur-délégué de Soler: "Grace aux futurs projets de Soler, nous allons doubler la production d’énergie éolienne au Luxembourg d’ici 2017."

Peter Stadler, Managing Director Kronospan Luxembourg: "La puissance électrique générée par le projet de Kronospan, ainsi que l’énergie thermique produite équivalent à la consommation d'environ 20.000 ménages."

Communiqué par le ministère de l’Économie