Visite de travail à Luxembourg du conseiller d’État de la république populaire de Chine, Yang Jiechi

Article – Publié le

Le conseiller d’État de la république populaire de Chine, Yang Jiechi, s'est rendu pour une visite de travail à Luxembourg le 15 avril 2016.

Il a été accueilli par le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, à l’Hôtel Saint-Maximin pour une entrevue.

Yang Jiechi a également été reçu à l’Hôtel de Bourgogne par le Premier ministre, ministre d’État, Xavier Bettel.  L’entrevue a été suivie d’un déjeuner de travail, auquel ont également participé le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider, et le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch.

Les entretiens avec le conseiller d’État de la république populaire de Chine, Yang Jiechi, ont notamment été consacrés aux relations bilatérales qui ont été qualifiées d’excellente, tant sur le plan politique et culturel, qu’économique et commercial. Le Premier ministre Bettel s’est prononcé pour consolider davantage ces relations, en renforçant notamment les visites bilatérales.   

Dans ce contexte, les échanges de vue ont notamment porté sur les vecteurs à privilégier afin de renforcer la coopération mutuellement avantageuse dans le domaine économique et financier, la Chine étant le premier partenaire commercial du Luxembourg en Asie, mais également dans d’autres secteurs disposant d’un important potentiel notamment celui du tourisme, ainsi que ceux de la logistique, du transport aérien et ferroviaire, de l’enseignement supérieur et de la recherche mais aussi de la culture.

Les discussions ont en outre porté sur les relations entre l’Union européenne et la Chine, en soulignant l’importance de cette relation, tout en mettant en exergue les possibilités de l’approfondir encore à l’avenir.

Les ministres ont également fait le point sur les derniers développements au sein de l’UE et de la zone euro, notamment la crise migratoire et les attentats terroristes. Dans ce contexte, le ministre Asselborn a soulevé les causes profondes de ces événements, notamment la guerre en Syrie, ce qui a permis un dialogue constructif sur cette question que les deux ministres ont jugé d’une grande importance.   

Par ailleurs, le conseiller d’État chinois a été reçu en audience par S.A.R. le Grand-Duc au palais grand-ducal. 

Une rencontre avec le président de la Chambre des députés, Mars di Bartolomeo, a également figuré au programme.