Étienne Schneider a participé au Conseil "Affaires étrangères/Défense" qui s’est tenu à Luxembourg

Communiqué – Publié le

Le Vice-Premier ministre, ministre de la Défense, Étienne Schneider, a participé en date du 19 avril 2016 au Conseil "Affaires étrangères" (CAE) en formation Défense à Luxembourg.

En présence du secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, les ministres de la Défense se sont penchés lors de leur première séance de travail sur les menaces hybrides. Étienne Schneider a souligné la responsabilité des États membres à prévenir et à répondre individuellement aux menaces hybrides, y compris les aspects relatifs à la résilience (comme p. ex. en matière de communications satellitaires), conjuguée au rôle de l’UE d’aider les États membres à avoir une vue globale et d’assurer la convergence et la cohérence des efforts. Le Vice-Premier ministre, ministre de la Défense, a relevé en outre que l’UE était un partenaire de choix pour l’OTAN dans le domaine de la lutte contre les menaces hybrides et que les efforts conjoints des deux organisations devraient renforcer la capacité à répondre de façon rapide et efficace en cas d’attaque hybride.

Lors de la deuxième séance de travail, les ministres ont discuté du concept du "renforcement des capacités pour favoriser la sécurité et le développement". Face aux retards pris dans la mise en œuvre des travaux conduits par la Commission européenne et le Service européen d’action extérieure, les ministres ont insisté sur la nécessité de progrès rapides en soulignant que ce concept vise notamment à renforcer la capacité d’États tiers (comme p. ex. le Mali) à assurer avec l’appui de l’UE eux-mêmes leur sécurité. Cette approche constitue également une contribution importante à la sécurité de l’UE face aux menaces extérieures.

En marge du CAE s’est tenu le comité directeur de l’Agence européenne de défense (AED). À cette occasion les ministres ont discuté la mise en œuvre du cadre politique sur la coopération dans le domaine de la défense qu’ils ont adopté fin 2014 et l’autonomie stratégique de l’UE. La réunion s’est terminée avec l’adoption du rapport semestriel sur la mise en œuvre des activités menées dans le cadre de l’AED et de recommandations pour la poursuite des travaux.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes, Direction de la défense