Présentation du rapport annuel 2015 et des activités actuelles et futures de l’ADEM

Communiqué – Publié le

"En 2015, le chômage a baissé de manière significative. En moyenne annuelle, le nombre de demandeurs d’emploi est passé de 18.089 en 2014 à 17.855 en 2015, ce qui représente une baisse de 2,6%. Autre résultat encourageant: en 2015, 12.844 personnes inscrites à l’ADEM ont retrouvé un emploi soit près de 1.800 personnes en plus qu’en 2014", s’est réjouie Isabelle Schlesser, directrice de l’ADEM.

L’année 2015 fut également marquée par la signature d’un partenariat avec l’Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) visant à formaliser la collaboration entre l’ADEM et les entreprises. Élément clé de cet accord: la signature de conventions bilatérales entre l’ADEM et les entreprises. En 2015, 23 entreprises ont reçu le label "Entreprise, partenaire pour l’emploi", signe de leur responsabilité sociale sur le marché de l’emploi. "De nouvelles entreprises se verront décerner ce label en 2016", a annoncé Isabelle Schlesser.

Gaby Wagner, directrice adjointe de l’ADEM, a fait le point sur les résultats 2015 concernant le parcours personnalisé des demandeurs d’emploi. "Le parcours personnalisé a été déployé dans toutes les agences de l’ADEM en 2015 pour les nouveaux inscrits. Fin 2015, plus de 40% du total des demandeurs d’emploi bénéficiaient du parcours personnalisé", a-t-elle expliqué.

Autre projet phare de l’ADEM: la "garantie pour la jeunesse", programme auquel se sont inscrits 3.801 demandeurs d’emploi de moins de 25 ans en 2015. Un indicateur de suivi a pu être établi pour 1.867 personnes d’entre elles. Parmi elles, 76% ont reçu une offre de qualité: une offre d’un emploi (65%), d’un apprentissage (2%), d’une mesure pour l’emploi (28%) ou un retour aux études (5%). Nouveauté 2015: l’accompagnement mis en place dans le cadre de la "garantie pour la jeunesse" sera progressivement élargi à tous les jeunes âgés de moins de 30 ans dans les agences de Luxembourg, Esch et Diekirch. Ces jeunes y sont encadrés par des conseillers dédiés aux jeunes et spécialement formés à leurs besoins.

Le volet de la formation fait également figure de priorité pour l’ADEM. Plus de 4.700 bons de réduction (aide financière pour les cours pour adultes) ont été émis, chiffre qui a doublé par rapport à 2014. L’ADEM a également conclu des partenariats avec tous les grands instituts de formation luxembourgeois. En 2015, plus de 2.700 demandeurs d’emploi ont participé à des actions de formations organisées par l’ADEM. Gaby Wagner a également évoqué les chiffres concernant l’apprentissage: "En 2015, 1.294 jeunes ont été placés en apprentissage initial tandis que 618 personnes ont décroché un contrat d’apprentissage pour adultes soit une hausse de 14% par rapport à 2014. Enfin, 57 jeunes et adultes ont signé un apprentissage transfrontalier." En septembre 2015, RTL et l’ADEM ont également organisé le tout premier "Léierplazendag" qui visait à rapprocher les entreprises à la recherche d’un apprenti et les jeunes à la recherche d’un poste d’apprentissage.

Ian Tewes, directeur adjoint de l’ADEM, a rappelé que l’année 2015 a aussi été marquée par la mise en ligne du nouveau portail de l’emploi www.adem.lu contenant toutes les informations utiles concernant l’ADEM et le marché de l’emploi et aussi un JobBoard interactif, plateforme qui permet aux employeurs de visualiser les profils des demandeurs d’emploi et aux demandeurs d’emploi d’accéder aux offres déclarées par les entreprises. Cette eADEM favorise l’autonomie des demandeurs d’emploi et des employeurs tout en augmentant la transparence sur le marché de l’emploi.

Quant aux chiffres du Contact Center, ils sont toujours aussi encourageants puisque sur les 166.159 appels traités, 77% d’entre eux ont été résolus au premier niveau. "En 2015, nous avons également commencé à moderniser nos agences", a ajouté Ian Tewes. En effet, l’agence de Diekirch a entièrement été rénovée ce qui sera aussi le cas de l’agence Luxembourg en 2016. L’agence de Wiltz déménagera dans ses nouveaux locaux d’ici mai 2016.

Enfin, le personnel a été renforcé puisque l’ADEM comptabilisait 410 collaborateurs fin 2015. Parmi les nouveautés internes, on peut également noter que désormais l’ADEM fonctionne en tant que service de l’État à gestion séparée, lui permettant une flexibilité plus importante en matière budgétaire et financière.

Pour conclure, Nicolas Schmit, ministre du Travail, de l'Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, a rappelé les priorités de l’ADEM en 2016 à savoir la lutte contre le chômage de longue durée et plus particulièrement un soutien renforcé aux populations les plus fragiles: les personnes âgées de 45 ans et plus, les salariés handicapés, les reclassés et les jeunes en dessous de trente ans. En ce qui concerne les demandeurs d’emploi plus âgés, en reclassement ou en situation de handicap, de nouvelles mesures ont été mises en place en janvier 2016: le stage de professionnalisation et le contrat de réinsertion-emploi visant à leur ouvrir davantage les portes des entreprises. Les jeunes en dessous de 30 ans seront, quant à eux, accueillis dans les trois grandes agences de l’ADEM par des équipes pluridisciplinaires spécialement formées.

Enfin, Nicolas Schmit a insisté sur l’importance de la formation des demandeurs d’emploi. "Il est nécessaire de faire correspondre au maximum les profils des candidats aux besoins du marché de l’emploi au Luxembourg. C’est pourquoi l’ADEM organisera de nouvelles formations selon les besoins concrets des employeurs et des programmes spécifiques seront développés en étroite collaboration avec les entreprises. La formation des demandeurs d’emploi doit être un élément central de notre politique de l’emploi."

Le rapport annuel 2015 est disponible sur le portail de l’emploi.

Communiqué par l'Agence pour le développement de l'emploi (ADEM)