Xavier Bettel au 46e Symposium de Saint-Gall

Communiqué – Publié le

En date du 11 mai 2016, le Premier ministre, ministre d’État, Xavier Bettel, a participé au 46e Symposium de Saint-Gall en Suisse.

L’édition 2016 du Symposium de Saint-Gall a lieu du 11 au 13 mai 2016 et rassemble quelque 800 décideurs d’aujourd’hui et de demain pour débattre autour du sujet "Growth – the good, the bad, and the ugly" sur le campus de l’université de Saint-Gall.

À cette occasion, le Premier ministre a prononcé un discours devant 350 personnes issues du monde économique, politique et estudiantin sur les défis liés à la croissance économique.

Dans son discours, le Premier ministre a dressé un historique du phénomène de la croissance économique, qui n’a fait son apparition qu’avec la révolution industrielle et qui domine notre système économique depuis lors.

"Il est évident que nous avons besoin de croissance pour nourrir le progrès économique, social et culturel. Le rôle des gouvernements est de créer un cadre approprié permettant une croissance équilibrée et distribuée de façon équitable afin d’éviter des frictions suceptible de causer des conflits" a expliqué Xavier Bettel, et de continuer: "Il ne faut pas remettre en question le concept de croissance, il faut remettre en question la façon dont nous évaluons et gérons la croissance dans le développement d’une économie globale." Il a ainsi souligné que croissance et progrès vont de pair et qu’il faut éviter de freiner le progrès qui est inhérent à nos sociétés modernes.

En parlant du Luxembourg, Xavier Bettel a déclaré que "La fiabilité, la prévisibilité et la stabilité, de pair avec pragmatisme, innovation et réactivité envers de nouveaux défis ont été les éléments-clés qui sont à l’origine de l’environnement attractif qui règne au Luxembourg. Mon gouvernement travaille en étroite collaboration avec les acteurs du domaine des affaires et de l’industrie afin d’identifier, de comprendre et de trouver des solutions à ces défis." Selon le Premier ministre, c’est grâce au partenariat entre la politique et le secteur privé que le Luxembourg a été capable de créer des pôles d’excellence dans des domaines comme les TIC, la fintech ou la logistique et de se muer en smart nation.

En guise de conclusion, le Premier ministre a mis en garde de ne pas se concentrer uniquement sur la croissance économique tout en oubliant les valeurs humaines: "Des investissements dans la culture, l’éducation et la science sont à long terme des outils importants pour une croissance économique durable."

Communiqué par le ministère d'État