Pollution de l'Attert – plusieurs arrêtés pris pour contrer la pollution et permettre l'assainissement

Communiqué – Publié le

Suite à la pollution de l'Attert, le secrétaire d'État, Camille Gira, a ordonné des mesures d'urgence et un programme d'assainissement sur le site et les environs affectés.

Un rappel des faits: le 14 avril 2016 une première pollution aux hydrocarbures a été constatée sur la rivière "Attert" en aval de l'usine "Goodyear Tire Plant" à Colmar-Berg. Les pompiers ont mis en place des barrages munis d'absorbant d'huile dans le canal de sortie du site menant à l'Attert.

Dans ce contexte, le secrétaire d'État a pris le 15 avril 2016 un premier arrêté contenant des mesures d'urgences sur base de la loi du 19 décembre 2008 relative à l'eau et la loi du 20 avril 2009 relative à la responsabilité environnementale en ce qui concerne la prévention et la réparation des dommages environnementaux.

Le 16 avril 2016, une seconde vague de pollution a été observée en sortie du site de la Goodyear. Celle-ci a été majoritairement retenue dans le canal de sortie du site, dans lequel les barrages des pompiers étaient toujours présents. Par la suite, le secrétaire d'État a pris l’arrêté n° 1/14/0550/MD du 20 avril (modifié le 10 mai) sur base de la loi relative aux établissements classés.

Dans un souci de transparence, les arrêtés sont attachés au présent communiqué et ainsi rendus publics.

Pendant la mise en œuvre des dispositions des arrêtés, des mesures de précaution sont prises afin d’éviter un nouveau déversement d’eaux polluées vers les cours d’eau. Ainsi, des barrages et des équipements techniques resteront en place dans l'Attert à la hauteur de l'usine Goodyear.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures / Département de l'environnement