"Au Luxembourg, plus d’une personne sur deux ignore qu’elle souffre d’hypertension artérielle !"

Communiqué – Publié le

Le 14 mai a été déclaré "Journée mondiale de l'hypertension artérielle" par la Ligue mondiale contre l'hypertension.

Dans ce contexte, le ministère de la Santé souhaite sensibiliser le public à la gravité des complications médicales que peut entraîner l’hypertension artérielle et fournir des informations sur sa prévention, sa détection précoce et son traitement.

L’optimisation de la prise en charge des patients hypertendus constitue un enjeu important de santé publique.

Une maladie silencieuse

Longtemps silencieuse, l’hypertension artérielle peut endommager des organes vitaux comme le coeur, le cerveau ou les reins et entraîner des complications très graves: infarctus, insuffisance cardiaque, attaques cérébrales.

L’hypertension artérielle se définit par une pression artérielle systolique ≥ 140 mmHg et/ou une pression artérielle diastolique ≥ 90 mmHg, nécessitant une prise de médicaments anti-hypertenseurs.

Au Luxembourg, les maladies cardio-vasculaires constituent la première cause de mortalité.

En 2014, les maladies de l’appareil circulatoire étaient responsables de 1.189 décès, représentant 31,3% de tous les décès (34,7% chez les femmes et 28,1% chez les hommes).

Une étude nationale, "l’étude Oriscav" (2007-2008), a pu mettre en évidence que dès 50 ans, plus de la moitié des personnes résidentes souffrent d’hypertension. Parmi les sujets touchés par l’hypertension artérielle environ 2/3 ont déclaré ne pas suivre de traitement.

Le LIH (Luxembourg Institute of Health) a mené une étude sur l’hypertension artérielle et ses facteurs de risques modifiables, ainsi que sur sa distribution géographique au Luxembourg. Cette étude a été présentée et primée par la "American Heart Association" lors de la conférence "EPI/Lifestyle", en mars 2016, à Phoenix (Arizona; USA). Elle a révélé que parmi les résidents du Luxembourg âgés de 25 à 65 ans, 31% sont hypertendus. La moitié d’entre eux ignorent leur condition et parmi ceux qui la connaissent, la moitié sont insuffisamment contrôlés et traités. Il existe également un gradient nord-sud au Luxembourg, montrant une prévalence supérieure chez les personnes vivant dans le sud et l’ouest du pays; donc, probablement, des facteurs socio-économiques, culturels et démographiques (densité de la population, industrialisation, styles de vie et pollution) y jouent un rôle.

Cette étude a permis d’émettre de nombreuses recommandations en termes de santé publique, notamment à l’égard des professionnels de la santé et envers la population générale.

Que puis-je faire pour prévenir l’hypertension artérielle?

  1. Éviter de prendre du poids

Maintenez un poids santé. Informez-vous auprès de votre médecin pour qu'il vous prescrive un régime alimentaire qui vous permettra de perdre les kilos en trop.

  1. Faire de l'exercice physique

La marche rapide pratiquée environ 45 minutes trois à quatre fois par semaine peut aider à abaisser la tension.

  1. Ne pas pratiquer d'exercices obligeant à lever des poids

L'haltérophilie, ou des exercices sportifs violents et intenses, peuvent faire augmenter votre tension artérielle. Pratiquez plutôt des exercices d’intensité modérée à moyenne de type aérobique (marche, vélo, natation,…).

  1. Éviter les excès de sel

Éliminez les aliments à haute teneur en sel, tels que la charcuterie, les "chips", de même que certaines conserves, comme les soupes et les plats préparés. Le fait d'éviter ces aliments constitue un moyen de restreindre l'apport en sel sans vous imposer trop de sacrifices. De plus, si vous prenez des médicaments pour abaisser votre tension artérielle, leur efficacité s'en trouvera augmentée. Il ne faut pas oublier que le sel a la propriété de retenir l'eau dans les artères, ce qui contribue à une tension artérielle plus élevée.

  1. Ne pas consommer plus de 60 ml d'alcool par jour

Une trop grande quantité (plus de 90 ml par jour) d'alcool peut avoir un effet nocif sur votre tension. À titre indicatif, 30 ml d'alcool correspond à environ une bière ou à deux verres de vin.

  1. Cesser de fumer

Le tabagisme peut aggraver les problèmes liés à la tension artérielle et entraîner des troubles cardiaques graves. Le tabac provoque une contraction des artères et, à long terme, diminue l'élasticité des parois artérielles, ce qui fait monter la pression. Il est également responsable du développement de l’athérosclérose, ce qui obstruera encore d’avantage les vaisseaux.

  1. Ne pas vérifier sa tension artérielle trop souvent

Même s'il est recommandé de surveiller sa tension artérielle, la vérifier trop fréquemment n'apporte rien de plus. Cela risque de vous angoisser davantage, de faire monter votre tension ou encore de devenir une véritable obsession. Si votre tension artérielle est généralement normale, vérifiez-la une fois toutes les deux semaines environ ou faites-le lorsque vous ressentez un malaise.

  1. Ne pas ignorer le diagnostic

Il n'est jamais agréable d'apprendre qu'on est atteint d'une maladie. Le fait d'ignorer les symptômes ou de ne pas suivre le traitement prescrit peut cependant avoir de graves conséquences. Si vous pensez avoir de l'hypertension, parlez-en à votre médecin. Vous pouvez améliorer votre tension artérielle, en adoptant un mode de vie sain.

  1. Se procurer un appareil pour prendre sa tension artérielle à domicile

Faites d'abord vérifier l'appareil dans une clinique afin de vous assurer de l'exactitude des valeurs qui seront obtenues par la suite. La plupart des pharmacies ont un appareil permettant de mesurer la tension artérielle sur place. Si vous optez pour cette solution, assurez-vous de bien suivre les directives pour ne pas fausser les valeurs. À chaque lecture de la tension, notez les valeurs afin de ne pas les oublier (une tension systolique supérieure à 140 mm Hg et une tension diastolique supérieure à 90 mm Hg sont au-dessus de la normale). Vous pourrez ainsi en faire part à votre médecin lors de votre prochaine visite. Et n'oubliez pas que, à titre préventif, vous devez faire vérifier votre tension artérielle par un médecin au moins une fois par an.

  1. Consommer davantage de fruits et de légumes

Le potassium contenu dans les fruits a un effet bénéfique et aide à abaisser la tension artérielle.

  1. Éviter toute situation de stress

Évitez autant que possible de vous tracasser pour ce qui n'en vaut pas la peine. Sans être un facteur causal, le stress peut contribuer à l'élévation de votre tension artérielle.

  1. Pratiquer une méthode de relaxation

Pour certaines personnes, la méditation ou le yoga sont d'excellentes méthodes de relaxation. Toutefois, pour pouvoir en apprécier les effets bénéfiques, il faut que la méthode choisie soit pratiquée régulièrement, au moins deux ou trois fois par semaine.

Quand consulter un médecin ?

  • Lorsque vous découvrez une tension systolique de 200 mm Hg ou plus, et une tension diastolique de 120 mm Hg ou plus. Consultez un médecin immédiatement (Urgence).
  • Lorsque votre tension systolique est régulièrement supérieure à 140 mm Hg et votre tension diastolique supérieure à 90 mm Hg.
  • Lorsque vous avez des maux de tête localisés au niveau de la nuque, le matin au lever.
  • Si vous êtes essoufflé(e) après un léger effort.

Communiqué par le ministère de la Santé