"World Fishing Day" - une bonne occasion pour souligner les exigences des poissons migrateurs

Communiqué – Publié le

Le 10e "World Fish Migration Day", qui aura lieu le 21 mai 2016, a pour but de sensibiliser le public aux exigences des poissons migrateurs tels que le saumon et l’anguille, qui ont pratiquement disparu de nos écosystèmes aquatiques. En effet, dû à la discontinuité de nos cours d’eau, les populations de poissons migrateurs se trouvent en déséquilibre, voire en déclin et subissent de fortes perturbations par rapport à leur développement.

Le "World Fishing Day" se traduit par de nombreuses manifestations à travers le monde, poursuivant toutes le même objectif qui consiste à attirer l’attention sur la problématique des cours d’eau fragmentés par la présence d’obstacles transversaux, tels que barrages, centrales hydroélectriques, etc.

Mise en conformité de la continuité de la Sûre

Un ensemble des mesures prévoit notamment l’amélioration voire le rétablissement de la continuité de la Sûre. La Sûre, représentant un axe principal, d’une part des poissons en montaison, comme le saumon, vers leurs zones de frai des cours supérieurs, d’autre part des poissons en dévalaison, tels que l’anguille, vers les eaux marines, est interrompue par les installations hydroélectriques au niveau de Rosport. En effet, le barrage de Rosport joue un rôle prépondérant dans ce contexte dû au fait qu’il constitue le premier et principal obstacle à franchir par les poissons migrateurs pour accéder aux bassins des cours d’eau luxembourgeois.

Remise en état et transformation imminente de la passe à poissons à Rosport

L’aménagement du barrage de Rosport est constitué essentiellement d’un barrage mobile et d’un ouvrage de prise d’eau qui alimente, par un canal d’amenée d’une longueur de 970 mètres, l’usine hydroélectrique. Pour rétablir la migration, plusieurs mesures sont prévues:
- D’une part, il est nécessaire de remettre en état la passe à poissons existante au droit du barrage principal.
- D’autre part, il s’agira d’éliminer les non-conformités constructives par rapport aux connaissances actuelles, à savoir la disposition et la taille des bassins successifs constituant la passe à poissons. Au droit de l’usine, la construction d’une nouvelle passe à poissons reliant de manière la plus directe la sortie des turbines avec la boucle de la Sûre permettra d’améliorer considérablement les conditions de migration des poissons vers l’amont. Afin de compenser la perte d’eau en faveur de la passe à poissons, l’aménagement d’une turbine supplémentaire au droit du barrage permettra cependant d’utiliser le potentiel hydroélectrique de ces eaux et de réduire ainsi les pertes en production d’énergie renouvelable.

En ce qui concerne une meilleure protection des anguilles, au cours de leur migration vers la mer, certaines mesures ont déjà pu être mises en œuvre au cours de la dernière décennie, notamment le transport routier des anguilles interceptées en amont de la centrale hydroélectrique et libérées dans le Rhin à Coblence, contournant ainsi les 10 obstacles de la Moselle.

Le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, vient de marquer son accord à la mise en soumission du projet au mois de juin 2016, de façon à pouvoir démarrer le chantier début 2017. La durée du chantier sera d’environ 2 ans.

Le budget d
e la rénovation/transformation de la passe à poissons est de 6,5 millions d'euros TTC.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures