Jean Asselborn au Conseil "Justice et Affaires intérieures" à Bruxelles

Communiqué – Publié le

Le ministre des Affaires étrangères et européennes, ministre de l’Immigration et de l’Asile du Luxembourg, Jean Asselborn, a participé au Conseil "Justice et Affaires intérieures" (JAI) de l’Union européenne, le 20 mai 2016 à Bruxelles.

Les ministres ont eu un long échange de vues sur l'état d'avancement de la mise en œuvre de la déclaration UE-Turquie du 18 mars 2016, ainsi que sur les questions migratoires de manière générale. Lors de ce débat, le ministre Jean Asselborn a mis en garde contre un échec de l'accord avec la Turquie, tout en exprimant ses inquiétudes face à certaines évolutions politiques dans ce pays. "Des solutions de coopération en ce qui concerne la définition du terrorisme pourraient éventuellement être recherchées du côté du Conseil de l'Europe, dont la Turquie est membre" a-t-il suggéré.

De manière générale, le ministre Jean Asselborn en a appelé à une coopération accrue entre États membres de l'Union européenne:"Il convient de faire des efforts supplémentaires en ce qui concerne la relocalisation et de mettre en œuvre nos décisions de septembre dernier. En Grèce, 65 % des personnes – notamment parmi les personnes bloquées à Idoménie – sont éligibles pour la relocalisation!"

Les ministres ont ensuite eu un échange des vues sur la politique des visas et ont trouvé un accord en ce qui concerne la révision du mécanisme de suspension, de manière à ce que les négociations avec le Parlement européen puissent commencer dès que celui-ci aura défini sa position. Le nouveau mécanisme de suspension est destiné à s'appliquer à tous les accords existants en matière de libéralisation du régime des visas.

Finalement, les ministres ont été informés de l'état des travaux sur la proposition relative au corps européen de garde-frontières.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes