Lydia Mutsch: "Agenda 2030 et réforme de l’OMS: deux chantiers ambitieux mais nécessaires !"

Communiqué – Publié le

La ministre de la Santé, Lydia Mutsch, a participé les 23 et 24 mai 2016 à la 69e session de l’Assemblée mondiale de la santé, organe décisionnel suprême de l'Organisation mondiale de la santé, en présence de plus de 3.000 participants issus de 194 pays différents. Cette année, l’Assemblée était placée sous le thème du Développement durable à l’horizon 2030. L’événement a discuté de l’obésité des enfants, du vieillissement, des enjeux de la réforme de l’OMS ou encore de la lutte contre la résistance aux antibiotiques.

Lors de son allocution en plénière, Lydia Mutsch a souligné que "le Luxembourg est convaincu de la valeur ajoutée de l’utilisation d’une approche multisectorielle et participative pour une mise en œuvre efficace et effective de l’agenda 2030." Concernant la réforme entamée de l’OMS, la ministre a également fait remarquer que "des décisions courageuses restent à être accomplies avant d’achever une réforme qui permette à l’OMS d’être plus performante à l’avenir."

Panel ministériel: une action conjointe sur la démence

Le 23 mai 2016, la ministre est intervenue, sur invitation de son homologue suisse Alain Berset, lors d’un panel ministériel consacré à la démence, visant à dégager une dynamique internationale face aux défis de cette maladie. "Nous avons besoin d’un plan d’action mondial afin d’impliquer tous les pays !" a insisté Lydia Mutsch après avoir expliqué les grandes lignes de la politique luxembourgeoise en matière de démence et les réflexions y relatives menées lors de la Présidence luxembourgeoise.

La ministre a également pu s’échanger avec le secrétaire d’État Martin Van Rijn sur les efforts néerlandais mis en place afin de favoriser une société respectueuse des personnes vivant avec une démence, avant d’évoquer une action conjointe afin de sensibiliser les jeunes par rapport aux maladies démentielles.

Lutte contre le VIH/sida: réaffirmation du soutien du Luxembourg

Lors d’une entrevue bilatérale, la ministre de la Santé a réitéré le soutien continu du gouvernement luxembourgeois à Michel Sidibé, directeur exécutif du programme de l'ONU, destiné à coordonner l'action des différentes agences spécialisées de l'ONU pour lutter contre le VIH/sida.

Communiqué par le ministère de la Santé