Inauguration du centre d'accueil "Biodiversum" Haff Réimech à Remerschen

Communiqué – Publié le

Le 3 juin 2016, François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, Carole Dieschbourg, ministre de l’Environnement et Guy Arendt, secrétaire d’État à la Culture ont inauguré le centre d’accueil "Biodiversum" à Remerschen.

Le centre d’accueil "Biodiversum" se trouve aux abords de la réserve naturelle Haff Réimech sur une péninsule artificielle.

Cette réserve naturelle, classée Natura 2000 et Ramsar depuis 1998, se situe dans une ancienne zone de gravières de 280 ha entre Remich et Schengen, appréciée pour sa diversité ornithologique ainsi que sa flore et faune particulièrement rares. Elle est une des zones humides les plus importantes ainsi que la zone la plus riche en espèces d’oiseaux du Grand-Duché.

Grâce à la topographie du site, à la forme conique du bâtiment et au choix des matériaux, le centre s’intègre de façon harmonieuse dans le paysage mosellan. Le projet est composé de deux bâtiments qui se distinguent par leur forme et leur fonction.

François Bausch, ministre du Développement durable, a précisé que le concept énergétique de la construction entièrement en bois prévoit une isolation thermique performante et favorise des techniques écoresponsables, notamment par une pompe à chaleur innovatrice qui puise son énergie dans l’eau du lac par l’intermédiaire d’échangeurs immergés. "Le projet est un parfait exemple pour la stratégie du Gouvernement : investir dans de nouvelles constructions durables et faibles en consommation d’énergie".

La ministre de l’Environnement Carole Dieschbourg a insisté sur le caractère ouvert de ce centre : "Le Biodiversum est une porte d’entrée vers la nature et la région et sa richesse naturelle rare et particulière. L’exposition met en valeur l’utilité la biodiversité pour l’homme et le lien concret avec notre qualité de vie. Il appelle à respecter et conserver cette richesse car on protège ce qu'on aime, et on aime ce que l'on connaît".

Le secrétaire d’État à la Culture, Guy Arendt, a souligné l’importance de réunir le patrimoine naturel et le patrimoine archéologique sous un même toit. Le Centre national de recherche archéologique a contribué au projet en mettant à disposition des maquettes et des objets archéologiques en provenance de la vallée de la Moselle, en allant de la Préhistoire jusqu’à nos jours. Guy Arendt a rappelé les vagues de migration humaines passées par la vallée de la Moselle au cours des derniers millénaires : "Pour les archéologues, le sous-sol de la Moselle s'avère être une 'bibliothèque' unique pour l'histoire de notre pays et celle de l'Europe".

L’exposition permanente est ouverte tous les jours (sauf lundi) de 10 à 17 heures.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures / ministère de la Culture