Premier cas de Zika confirmé au Grand-Duché de Luxembourg

Communiqué – Publié le

Le ministère de la Santé tient à informer qu’un premier cas d’infection à virus Zika a été confirmé au Luxembourg.

Une femme âgée de 65 ans, résidant au Grand-Duché, a contracté le virus lors d’un voyage au Mexique. Elle n’a pas été hospitalisée et se porte bien. Ce diagnostic est confirmé par le Service national des maladies infectieuses (SNMI).

Il convient de préciser que le moustique vecteur du virus (Aedes albupictus) n’existe pas au Luxembourg. La personne infectée ne comporte dès lors pas de risque de transmission pour la santé publique.

Une personne atteinte sur 5 seulement montre des signes, qui sont en principe peu graves. Il s’agit de température élevée, douleurs aux articulations, douleurs musculaires, rougeurs cutanées, yeux rouges; d’autres signes peuvent s’ajouter, comme vomissements, maux de tête, douleurs derrière les yeux. Il n’existe ni traitement contre cette maladie, ni vaccin. La maladie guérit spontanément après quelques jours.

Ce virus est toutefois à prendre plus au sérieux s’il affecte une femme enceinte. Dans ce cas, il peut être responsable de malformations du système nerveux central de l’embryon (microcéphalie).

Recommandations:

Il y a déjà eu transmission du virus lors d'activités sexuelles, mais cela reste très rare.

En accord avec des recommandations similaires dans d’autres pays européens, le ministère de la Santé recommande à tout homme ayant résidé ou voyagé dans une zone de transmission du virus Zika et qui a une partenaire enceinte, de soit s’abstenir de toute forme d’activité sexuelle avec sa partenaire, soit d’utiliser systématiquement et correctement un préservatif lors des rapports sexuels et ceci jusqu’à la fin de la grossesse. Quant aux femmes qui reviennent d'un pays touché par le Zika, elles devraient attendre au moins deux mois avant d'essayer de tomber enceintes.

Le ministère de la Santé réitère sa recommandation à la femme enceinte de ne pas voyager dans les pays concernés. Les femmes enceintes ayant voyagé dans des zones de transmission du virus Zika devraient mentionner leur voyage à l'occasion des consultations prénatales afin d’être examinées et suivies de manière appropriée.

Le ministère de la Santé rappelle, que les personnes qui voyagent dans des pays touchés par le Zika, et surtout les femmes enceintes ou qui envisagent de tomber enceintes, devraient prendre des mesures préventives pour réduire leur exposition aux moustiques.

Comment se protéger contre les piqûres de moustique:

  • Utilisez des répulsifs pour votre peau et respectez le mode d'emploi figurant sur l’étiquette du produit. Il est déconseillé d'utiliser un répulsif à base de DEET pour les enfants âgés de moins de 3 mois, mais les femmes enceintes peuvent en utiliser.
  • portez des vêtements de couleurs pâles à manches longues, des pantalons longs et des chaussures au lieu de sandales. En particulier aux heures où le moustique vecteur du virus Zika (Aedes) est le plus actif.
  • imprégnez vos vêtements d'insecticides à base de perméthrine. Ce sont des insecticides non toxiques pour l’homme, mais très toxiques pour les moustiques, mouches, poux, puces…
  • dormez sous des moustiquaires imprégnées de répulsifs.
  • vaporisez la pièce où vous dormez avec un insecticide en respectant les modalités d’emploi du produit.

Communiqué par le ministère de la Santé