Incident sur le site d’ArcelorMittal – désactivation de la Cellule de crise (20:36)

Communiqué – Publié le

Comme annoncé le 13 juin 2016 en fin de journée par la Cellule de crise, mise en place dans le cadre du plan "nombreuses victimes" déclenché suite à l’incident survenu sur le site d’ArcelorMittal à Differdange, les opérations de mesurage concernant les deux wagons présents sur le site d’ArcelorMittal se sont poursuivies pendant toute la journée du 14 juin 2016. L’ensemble des résultats des mesurages s’est de nouveau avéré négatif.

Le contenu des deux wagons a été analysé en continu, déchargé et trié. Aucun des objets n’a présenté de traces ou de résidus chimiques ou biologiques.

Les experts de l’armée confirment que les obus découverts dans les deux wagons proviendraient d’armement conventionnel correctement désarmé au préalable.

Sur base de ces résultats, il est confirmé que la population n’a été à aucun moment exposée à un risque de sécurité et de santé publique. En conséquence, la Cellule de crise gouvernementale présidée par le ministre de l’Intérieur Dan Kersch a été désactivée.

Nonobstant, en parallèle à l’enquête menée par l’Inspection du travail et des mines, le parquet a chargé la Police judiciaire de déterminer l’origine des problèmes de santé des trois ouvriers en question, qui reste inconnue jusqu’ici.

Le ministre de l’Intérieur remercie l’ensemble des acteurs professionnels et volontaires qui sont intervenus depuis le début de l’incident.

Communiqué par la Cellule de crise gouvernementale