Étienne Schneider à la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN à Bruxelles

Communiqué – Publié le

Le Vice-premier ministre et ministre de la Défense, Étienne Schneider, a participé à la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN à Bruxelles les 14 et 15 juin 2016. Il a également mis à profit cette rencontre pour une entrevue bilatérale avec son homologue belge, Steven Vandeput, et pour participer à une réunion des pays du Framework Nations Concept, présidée par la ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen.

À trois semaines avant le Sommet de Varsovie qui se tiendra les 8 et 9 juillet 2016, la défense collective et la préparation pour cet évènement ont dominé les débats des ministres.

Dans ce contexte le ministre Schneider a rappelé qu’il était important que Varsovie n’apparaisse pas comme une réunion contre la Russie. S’il s’agissait de renforcer la posture de dissuasion et de défense collective de l’alliance, il convenait en même temps de réserver une priorité au dialogue et à la transparence pour éviter les risques de malentendus et d’incidents. Concernant la défense antimissile de l’OTAN, il importait de reconfirmer que celle-ci est par nature défensive et qu’elle n'est pas dirigée contre la Russie.

Le ministre a indiqué que le Luxembourg continuera à contribuer à la mise en œuvre des mesures décidées au précédent Sommet du Pays de Galles en particulier à travers sa participation à la VJTF allemande en 2019.

Les ministres de la Défense ont souligné que la "présence avancée rehaussée" dans un esprit de "28 pour 28" constitue un signal clair de la solidarité entre alliés. Toutes ces mesures sont défensives et transparentes et en même temps conformes avec l’ensemble de nos engagements internationaux en la matière. C’est dans ce contexte que le ministre Schneider a annoncé l’intention du Luxembourg à contribuer à un groupement tactique probablement en Lituanie. Enfin, un projet de coopération bilatérale avec l’Estonie dans le domaine de la cyber-défense a également été annoncé.

Le Luxembourg a reconfirmé par ailleurs son engagement en matière d’effort de défense en investissant dans nos objectifs capacitaires et les domaines prioritaires de l’OTAN, notamment celles qui s’appuient sur des moyens satellitaires.

Au cours d’un dîner de travail avec Federica Mogherini, les ministres ont examiné les pistes pour approfondir la coopération entre l’UE et l’OTAN qui sera un thème central du prochain sommet. Les ministres ont également rencontré leur homologue ukrainien pour aborder la situation sécuritaire en Ukraine.

Les ministres de la Défense ont enfin eu un échange sur les efforts de l’OTAN visant à projeter la stabilité au-delà des frontières de l’alliance, notamment à travers sa politique de partenariats et son initiative de Defence Capacity Building. L’avenir de l’engagement de l’OTAN en Afghanistan et le prolongement de la Mission Resolute Support ont également été évoqués.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes/Direction de la défense