L’Autriche s’associe à la coopération des pays du Benelux en matière de politique pharmaceutique

Communiqué – Publié le

En marge de la réunion du Conseil "EPSCO" des ministres de la Santé, l’Autriche s’est associée à la collaboration des pays du Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) en matière de médicaments orphelins.

L’initiative va bien au-delà des négociations conjointes avec l’industrie pharmaceutique. À terme, les quatre pays veulent également échanger des données, partager des registres et coordonner leurs méthodes d’évaluation. Les pays-signataires examineront aussi ensemble comment les administrations peuvent se préparer au mieux à l’arrivée sur le marché de nouveaux médicaments coûteux.

Une étroite coopération devrait garantir une plus grande transparence des prix et des coûts des médicaments. Elle est aussi essentielle afin de protéger l’accès égal des patients aux médicaments chers.

Comme l’a précisé la ministre luxembourgeoise de la Santé, Lydia Mutsch:"Le niveau élevé des prix des médicaments façonne de plus en plus nos réflexions sur l’accès à des soins de haute qualité au profit de nos citoyens, surtout de ceux atteints d’une maladie rare. Je suis convaincue que cette nouvelle collaboration avec nos partenaires belge, néerlandais et dès à présent, autrichiens, constituera une étape importante pour aborder ensemble et de manière constructive des solutions pragmatiques."

Cette initiative a été saluée explicitement par le commissaire en charge de la Santé, Vytenis Andriukaitis.

La Belgique et les Pays-Bas avaient signé une déclaration d’intention en vue de négocier ensemble avec le secteur pharmaceutique le remboursement des médicaments orphelins, le 20 avril 2015. Le Grand-Duché de Luxembourg a joint l’initiative le 24 septembre 2015.

Communiqué par le ministère de la Santé