Carole Dieschbourg au Conseil "Environnement" à Luxembourg

Communiqué – Publié le

La ratification de l'accord de Paris et la réforme du système d’échange des quotas d’émission (ETS) étaient les deux dossiers climat qui ont figuré à l’agenda du Conseil des ministres de l’Environnement qui s’est tenu ce lundi à Luxembourg.

Les ministres ont adopté une déclaration commune concernant l’adoption rapide de l’accord de Paris en ligne avec la proposition de ratification de l'accord de Paris par l'UE que le commissaire Miguel Arias Cañete a présentée la semaine passée.

Le Conseil a aussi mené un débat d'orientation sur la proposition de réforme structurelle du système d'échange de quotas d'émission de l'UE (ETS) et les développements en matière de la directive sur la qualité de l’air (NEC).

De plus les ministres ont adopté des conclusions sur le plan d'action pour la lutte contre le trafic d'espèces sauvages, présenté par la Commission en février dernier pour endiguer le trafic d'espèces sauvages de faune et de flore.

À la demande de la France, le commissaire Vytenis Andriukaitis a présenté aux ministres les deux propositions législatives de la Commission européenne sur les critères scientifiques permettant de définir les perturbateurs endocriniens en vue de les réglementer dans le contexte des règlementations européennes en matière de biocides et de produits phytopharmaceutiques.

La Présidence néerlandaise a finalement les ministres de l’Environnement sur les résultats du débat au Conseil "Transports" sur le scandale Volkswagen (le "Diesel Gate").

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures